Le monde de Silvermarth est en danger, viendrez vous l'aider ou contribuer à sa destruction ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Extraits du Journal Intime de Sixtine (En cours)

Aller en bas 
AuteurMessage
Sixtine de Wessam
Possession de Shinta
Sixtine de Wessam

Féminin Nombre de messages : 90
Age : 30
Race : Humaine
Camp : Bien
Métier : Noble
Date d'inscription : 20/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Empathique

Extraits du Journal Intime de Sixtine (En cours) Empty
MessageSujet: Extraits du Journal Intime de Sixtine (En cours)   Extraits du Journal Intime de Sixtine (En cours) Icon_minitimeMer 26 Déc - 23:29

Age 6 ans, 12 Février, Château de Silvermarth

Je ne sais pas comment commencer ce journal. Alors voilà, j’ai six ans et je m’appelle Sixtine Aliénor de Wessam et ma nourrice Tyrande m’a offert ce journal ce matin. Elle dit que comme ça je pourrais raconter dedans tous mes secrets mais la vérité c’est que moi j’en ai pas parce que qu’est-ce que je pourrais bien cacher aux gens ?
J’ai un peu honte de mes lettres qui sont pas très belles ni droites mais je viens juste de commencer à apprendre à écrire et mes phrases ne sont sûrement pas aussi bien tourner que les grands mais je me dit qu’après tout, il faut bien commencer un jour pas vrai ?
Donc je m’appelle Sixtine Aliénor mais Aliénor c’est que mon deuxième prénom alors pour tout le monde je suis juste Sixtine ou Sissi. Je suis blonde avec des cheveux très longs et j’ai des yeux violets comme les violettes. Je suis petite mais Mère (Aliénor Moïra de la Verteprairie mariée de Wessam) dit que je deviendrais quelqu’un de bien. Mère veut que je sois une petite fille parfaite et que je me marie avec un Noble bien comme il faut. Elle dit qu’elle ne voit vraiment pas ce qui pourrait l’empêcher parce que je suis une très gentille fille.
En ce moment, Père est à la guerre et je vais tous les jours au Temple pour prier la Très Grande Déesse pour qu’il aille bien et qu’il ne fasse pas trop de mal à nos ennemis, parce que c’est pas de leur faute à eux s’ils sont pas d’accord avec nous, si ?


Age 6 ans, 14 Février, Château de Silvermarth

Hier j’ai fait peur à tout le monde. Je l’ai pas fait exprès, c’est parce que j’ai un don qui dit à tout le monde ce que je ressens. A la messe, un monsieur m’a taper sur l’épaule derrière moi et ça m’a fait sursauter et tout le monde autour de moi a eut aussi peur, certain se sont même enfui de l’Eglise. Mère dit qu’ils ne devaient pas croire suffisamment fort en la Déesse.
Tyrande m’appelle pour le goûter.

… … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … …
Suite sans intérêt réel à moins que vous n’ayez envie de lire les folles aventures de Sixtine entre 6 et 16 ans, aussi nous sauterons ce passage de sa vie absolument magnifique, toute rose et bleue pour passer à une période plus intéressante.
… … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … …


Age 17 ans, 18 Mai, Château de Silvermarth

Comme c’est amusant ! Cela faisait des années que je n’avais pas écrit dans ce carnet et en relire les pages me comble de joie. Je relis mes premières notes et mes dernières et elles me font sourire. Depuis la mort de l’Empereur Paragus, je n’avais plus le cœur à écrire et j’avais égaré volontairement ce journal.
Ce n’est qu’en fouillant cet après-midi dans une grande malle pour trouver des vêtements à donner aux plus démunis que je suis tombée là-dessus ! Qu’elle drôle de surprise !
La petite Sixtine a bien grandi depuis le temps. Je vis toujours à Silvermarth auprès de ma Mère et de mon Père que j’aime de tout l’Amour que je peux leur donner et m’a vie est très occupée car je vais chaque jour prier la Déesse au Temple pour qu’elle protège les plus faibles. J’ai l’impression qu’elle n’entend pas mon appel mais je continu chaque jour, je veux espérer qu’il y a quelque chose à faire d’utile dans le monde alors les après-midi je fais le tour des villages.


Age 17 ans, 21 Mai, Château de Silvermarth

Il m’est arrivé quelque chose de troublant tout à l’heure et j’ai encore du mal à réfréner cette étrange sensation que j’ai reçu. C’était tellement différent de tout ce que j’avais jamais ressenti auparavant. Je suis sortie du Temple un peu avant la fin car ma migraine m’empêchait et empêchait tout le monde de se concentrer sur ce que disaient les fées et dans le couloir, je suis tombé sur un jeune noble et une servante, qu’il semblait maintenir contre le mur. Avant même de me sentir gênée par ce que j’imaginais qu’ils faisaient, j’ai ressentit ce quelque chose d’indéfinissable au creux de moi. Je n’arrive pas exactement à définir ce que c’était, comme une sensation de vide inassouvie, de plaisir et de joie, quelque chose d’aussi agréable que de désagréable, qui me tiraillait le ventre et faisait accélérer les battements de mon cœur.
Je n’en ai pas parler à Mère, je sais qu’elle irait aussitôt parler à ce garçon et je ne veux pas lui attirer d’ennui, et je n’arrive pas à me résoudre à en parler à Père ou Tyrande aussi je te fais ces confidences cher journal.
Etrangement, cette sensation ne quitte pas mon esprit et m’a rendue…je ne sais pas, on dirait que j’ai prit conscience qu’il me manquait quelque chose bien que je ne sache pas exactement de quoi il s’agisse.

Age 18 ans, 17 Octobre, Château de Silvermarth

Hier, le jeune Duc de Lauzerne m’a invité à sortir dans les jardins. Je trouvais l’idée amusante, il avait neigé pendant tellement de jour qu’il ne m’était pas désagréable de sortir un peu et de délaisser un peu la harpe et le piano. Père n’était pas là et Mère était avec ses amies dans un des petits salons de la Reine et Tyrande m’a fait un drôle de sourire en me laissant partir.
La journée s’est très bien passée et nous avons beaucoup parlé mais alors que je voulais rentrer, le Duc m’a surprise et a posé ses mains sur mes hanches en me faisant sursauter, il s’est approché de moi avec un regard étrange mais Père est arrivé brusquement derrière lui et il s’est vite retirer.
Je ne sais pas ce qui s’est passé, Père m’a ordonné de rentrer dans ma chambre et j’ai entendu des éclats de voix. Mère a renvoyé Tyrande, cela m’a fait beaucoup de peine surtout parce que je ne comprend pas ce qu’elle a pu faire de mal.
Maintenant, ni le Duc de Lauzerne ni Tyrande ne viennent plus me dire Bonjour et si je croise l’un d’entre eux, ils baissent la tête en rougissant de honte sans que je puisse en deviner la raison même si je sens qu’ils se sentent coupable de quelque chose. Pourquoi ? J’aimerais bien qu’on m’explique.


Age 18 ans, 21 Janvier, Château de Silvermarth

J’ai vu passer Roy de Silvermarth ce matin dans les couloirs. J’ai beau me dire que ce n’est pas étonnant puisqu’il vit ici, cela m’a tout de même un peu perturbé. En le voyant je ne peux m’empêcher de penser à son Père défunt. Paragus avait toujours l’air soucieux mais parfois, il m’invitait dans ses appartements et nous jouions aux échecs et il semblait aller mieux, dans ces moments là il m’offrait toujours des bonbons à la violettes comme s’il savait que c’était mon parfum préféré. Ces jours où nous jouions aux échecs me manquent et je n’arrive toujours pas à jouer cet air de piano sans penser à lui et à m’arrêter au milieu d’une note. Cela fait maintenant quelques temps qu’il n’est plus mais son souvenir reste ancré dans ma mémoire.
Aujourd’hui, j’ai reçu un bouquet de lys blancs, mes fleurs préférées mais j’ai sentit que Père n’appréciait pas cette attention. Il a jeté les fleurs aux feux et m’a demandé d’où elles venaient mais je n’en ai pas la moindre idée. Je trouve Père et Mère étrange ces derniers temps.


Age 19 ans, 16 Avril, Royaume de Gé


Je passe quelques jours chez ma cousine Iris, quelqu’un que j’apprécie énormément pour son caractère jovial et optimiste. Iris respire la joie de vivre et sa compagnie est un véritable plaisir pour les personnes qui, telles que moi, ressentent les sentiments des gens. Ma cousine a 18 ans et elle vient tout juste de se marier avec un comte étranger. Ils ont l’air de plutôt bien s’entendre et je ne comprend pas pourquoi Mère dit tant de mal de lui. Elle ne fait que reprocher à sa sœur ce mariage arrangé qui a permit à un nouveau riche de se faire un nom comme elle dit. Moi je le trouve très bien et très attentionné.
Iris m’a demandé si j’aimais quelqu’un et lorsque je lui ai dit que j’aimais tout le monde, ça l’a fait rire. Je sais ce qu’elle voulait dire mais je n’arrivais pas à lui avouer que non je n’éprouvait pas encore cet étrange sentiment brûlant que je croisait parfois dans les rues. Je dois avouer en avoir été agacée.


Age 19 ans, 19 Avril, Royaume de Gé

Toujours chez Iris. Le royaume de Gé est bien loin des villages où j’ai l’habitude d’aller chaque jour pour aider la population et je suis très fatiguée ce soir de la longue chevauchée que j’ai dû faire. Iris m’a regardé avec des larmes pleins les yeux en me disant que j’étais véritablement un ange, qu’elle ne voulait aucune autre cousine au monde que moi. D’ailleurs, je ne voudrais pas d’une autre cousine non plus.


Age 20 ans, 12 Novembre, Château de Silvermarth


Je suis restée clouée au lit pendant deux semaines. Père et Mère ont eu très peur pour moi et quand j’ai ouvert les yeux, Mère a pleurer comme je ne l’avais vu pleurer auparavant. C’était des larmes de soulagements m’a-t-elle dit plus tard comme si elle avait oublié que mon don me l’avait dit. Apparemment, je me serais promener en forêt et un brigand serait passer à quelques pas de là en tuant un autre homme. Sous le coup de cette douleur prodigieuse, je me serais évanouie dans la neige et on ne m’aurait retrouver que quelques jours plus tard, saignant de partout. Les apothicaires ont craint pour ma vie mais il semblerait que je sois plus résistante qu’ils ne le pensaient. Heureusement d’ailleurs car ma mort aurait provoqué une trop grande peine pour mes Parents.


Age, 21 ans, 14 Mars, Château de Silvermarth

J’ai eu la curieuse impression ce matin que ce journal intime avait été lu, comme si les pages n’avaient plus la même texture, comme si quelqu’un l’avait touché ou lu. Je ne sais pas d’où provient cette sensation mais je n’ai pas envie que quelqu’un lise les tourments de mon cœur même si je n’ai rien à cacher. A présent, j’emporterais ce journal partout avec moi pour être certaine que mes sensations restent inviolables. Je trouve ça plutôt ironique quant on sait que pratiquement tout le monde peut les connaître avec mon don aléatoire !
Hier, je suis passée par la forêt comme tous les jours avec un vieux bûcheron sans le sous que je rencontrais pour la première fois et que je voulais guider vers une hospice. C’est étrange mais j’ai eu la sensation que quelqu’un d’autre nous observait même si je ne saurait en être sûr. Je ne crois pas que ce qui nous observait était humain, personne ne pourrait être aussi discret mais alors qu’était-ce ? Je ne sais pas, le bûcheron m’a appelé par mon nom et j’ai perdu le fil de ma concentration. C’est étrange mais ce bûcheron n’arrêtait pas de parler, il était pauvre mais rêvait de continuer à vivre, il a dû prononcer mon nom une bonne vingtaine de fois, je crois qu’il n’avait plus l’habitude de la compagnie et que dire le nom de quelqu’un lui faisait du bien.


Age 21 ans, 3 Avril, Appartements de Shinta, Royaume des Enfers

Je ne sais que faire, je suis perdue. Une femme, une démone m’a abordée dans la rue ce matin. Je ne savais rien d’elle mais elle dégageait une aura étrange, telle que je n’en avais jamais vu. Elle a menacé de tuer un enfant et j’ai cru mourir de désespoir ! Mon cœur s’affole, elle a posé ses lèvres sur les miennes, elle m’a prise dans ses bras et faite voler haut dans le ciel. Moi qui avait toujours voulu voler, je ne trouve pas cette sensation aussi agréable. Je ne sais pas exactement ce que cette démone me veut, elle m’a kidnappée, enlevée mais ne m’a pas fait trop de mal, je crois que je suis une sorte d’esclave. Je profite qu’elle soit endormie pour écrire car je ne suis pas certaine qu’elle me l’aurait autorisé.
Elle possède un monstre horrible au nom imprononçable qui me terrorise. Un mélange de loup et de chien démoniaque qui anime mes plus vives frayeurs. J’ai peur, non en réalité je suis terrorisée. J’ai peur qu’elle ne se réveille et qu’elle se remette à crier ou à tuer des gens. Je ressens encore la douleur de ce pauvre gardien qui a été puni par ma faute. Atroce.
Eh puis aussi, elle m’a vue. Je veux dire, vue nue, ça n’était encore jamais arrivé avant. Cela n’a fait qu’augmenter la terreur qu’elle m’inspire. Elle, c’est la Princesse des Enfers, elle s’appelle Shinta. Elle a beau avoir l’air d’être très méchante, je pense qu’elle cache un peu son jeu. Elle m’a envoyé son médecin, je n’ai pas confiance en lui, il a un regard trop…pervers ! Je ne voulais pas me changer devant lui mais Shinta l’a fait à ma place. Elle ne connaît pas les mêmes pudeurs que moi.
Finalement, elle m’a donné un collier, je crois que c’est ce qui m’a forcé à voir la vérité en face. Ce collier c’est une chaîne invisible qui me relie aux Enfers, en sortirais-je jamais un jour ? Oh comme mes Parents me manquent ! Et Iris !
Shinta dort maintenant. Etrangement, malgré tout le mal qu’elle m’a fait, je ne peux pas m’empêcher de la plaindre. Si elle lisait ces mots, cela la ferait sûrement rire ou cela la mettrait en colère, je ne connais pas encore bien son caractère. Oui je la plains car j’ai l’impression qu’elle fait tout son possible pour être aimée et pour cela, elle fait mine de ne pas aimer elle-même, d’être insensible à tout. Elle m’a révélé vouloir tuer tous les membres de sa famille. Mais une telle envie de détruire ces êtres prouve tout l’Amour qu’elle leur porte.
J’éprouve un peu de tendresse pour elle et j’espère pouvoir faire ressortir le bon côté de son âme…


Age 21 ans, 4 Avril, Appartements de Shinta, Royaume des Enfers

Je retire tout ce que j’ai pu dire de bien sur cette démone. Je venais à peine de me réveiller qu’elle était déjà en train de tuer un garde pour la seule raison qu’il était entré dans la pièce. Mais pire encore, elle a…elle a dévoré son cœur de la même manière qu’elle aurait manger des fraises. J’ai cru mourir de douleur et de peur. Je n’ai pas pu me retenir de lui dire tout le dégoût qu’elle m’inspirait. Cette femme a-t-elle seulement une âme ?
Mon discours ne lui a pas plût. Elle m’a encore embrassé ! Je crois que c’est un moyen pour elle de me punir car je ne vois vraiment pas comment elle pourrait en éprouver du plaisir. Quel plaisir y a-t-il à embrasser quelqu’un, homme ou femme ? Colle sa bouche à une autre, en ressentir l’humidité ? Je ne vois en cela rien d’agréable du tout !
Quoiqu’il en soit, elle m’a emmené devant une sorte de salle de torture dans laquelle se trouvait un Ange, un Ange d’une pureté magnifique mais blessé par les tortures qu’on avait dû lui infliger. Il m’a supplié de ne pas céder mais comment aurais-je pu rester insensible devant ce qu’on lui faisait ? ! Oh je supplie la Déesse miséricordieuse de pardonner mes actes et ceux de Shinta qui ne sait pas ce qu’elle fait !
Finalement, je suis contrainte de servir Shinta, d’obéir aux moindres de ses ordres mais elle m’a tout de même permis de soigner et de prendre attention à l’Ange. La Démone a donc peut-être bien un cœur ?
Je cache ce journal sous le lit de Shinta pour ne pas qu’elle s’en aperçoive. Peut-être que ça ne la dérangerait-il pas de savoir que j’écris mais au cas où je préfère retarder le moment où elle l’apprendra. Je dis bien retarder car je me doute qu’un jour ou l’autre ses serviteurs en nettoyant finiront par le trouver et le lui apporter ou alors le trouvera-t-elle elle-même qui sait ?


Dernière édition par le Mer 26 Déc - 23:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sixtine de Wessam
Possession de Shinta
Sixtine de Wessam

Féminin Nombre de messages : 90
Age : 30
Race : Humaine
Camp : Bien
Métier : Noble
Date d'inscription : 20/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Empathique

Extraits du Journal Intime de Sixtine (En cours) Empty
MessageSujet: Re: Extraits du Journal Intime de Sixtine (En cours)   Extraits du Journal Intime de Sixtine (En cours) Icon_minitimeMer 26 Déc - 23:30

Age 21 ans, 7 Avril, Appartements de Shinta, Royaume des Enfers

Après quatre jours aux Enfers, je reprend progressivement confiance. Les Enfers ne sont pas si terribles que l’on le dit. J’ai passé une drôle de journée, je voulais juste visiter un peu le château.
J’ai ouvert une porte et je me suis retrouvée devant le Roi en personne, Alkhmar de son prénom. Je n’avais pas le droit d’être là, Shinta m’avait interdit de prendre contact avec d’autres membres de sa famille mais je jure solennellement que ce n’était pas volontaire. Visiblement dans la famille royale, la pudeur n’a pas lieu d’être car il ne semblait pas être gêné de la nudité dont il faisait l’objet devant moi. Sa présence m’a donné un sentiment étrange, comme un malaise.
Comme je le craignait, Shinta a déboulé dans la pièce comme une furie et a littéralement défié son Père. J’avais peur que ça ne dégénère entre eux alors j’ai embrassé Shinta car je pensais que ça la calmerais, mais pour une raison que j’ignore, c’est Alkhmar qui en a été contrarié. J’imagine que j’ai dû faire quelque chose contre le protocole. Mais je me promets que je n’embrasserais plus jamais personne, cela cause beaucoup trop de problèmes et je ne comprend toujours pas l’intérêt que l’on en a… ?
Alkhmar est bon. J’en ai la certitude, son regard ne trompe pas ! Il y a deux parts en lui qui se battent, Alkhmar et celui que j’appelle plus familièrement La Bête. Tant qu’Alkhmar contrôle La Bête, il n’y a pas de problème mais en revanche, lorsque l’inverse se produit, il laisse libre court à son mauvais côté. Il a d’ailleurs blessé Shinta et m’a presque tué par la même occasion en me plongeant dans l’inconscience.
En me réveillant, j’étais dans un merveilleux rêve, un jardin de lys ! En fait, il s’agit d’un espace aménagé par le Roi. Je suis certaine que c’est un bon Roi qui règne avec justice. Je comprend qu’il ait besoin de sa Méchanceté pour régner sur les autres et je compatie sérieusement pour lui car je suis certaine qu’il n’aime pas la violence dont il fait parfois preuve.
PS : Lui aussi m’a vue nue, je crois qu’il va falloir que je m’habitue à ce genre de chose aussi mais je crois que je vais avoir beaucoup de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Extraits du Journal Intime de Sixtine (En cours)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journal intime d'Aelita Stones
» journal intime d'une psychopathe.
» [Objets] Sur le chemin de traverse
» Journal intime
» Journal intime de Garry Mônier (AlonzoVerdi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend of Silvermarth :: Administration :: Journal intime-
Sauter vers: