Le monde de Silvermarth est en danger, viendrez vous l'aider ou contribuer à sa destruction ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Premiers pas à Silvermarth

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jhalam Saarïs
Assassin
Jhalam Saarïs

Masculin Nombre de messages : 17
Race : Elfe noir
Camp : Neutre
Métier : Assassin
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Le Dhrazzar

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeMar 1 Jan - 15:51

La nuit déposait lentement son voile su Gaia, et un cavalier tout vêtu de noir, monté sur un magnifique destrier elfique aussi sombre que son cavalier arrivait au corps de garde. Les deux sentinelles croisèrent leur hallebarde et se regardant l’un dit :

« Hey…regarde moi qui s’approche… »
«Diantre ! un elfe noir… »


Jhalam sentit la tension des hommes, il n’était pas le bienvenu ici, il concentra son Dhrazzar. Il y avait des archets sur les remparts, et le corps de garde comprenait une dizaine d’homme. Il ne pourrait pas rentrer en force, et espérait que le laisser-passer qu’il avait acheté à un type était un vrai, où du moins une copie pouvant duper les gardes.
Un troisième homme plus gradé s’approcha de l’assassin faisant signe à ses hommes de gardé le silence, et de se tenir prêt à agir. Puis il se raidit, fit un salut martial et dit :


« Bonsoir monsieur, vous avez un laissez-passer ? »

Jhalam tourna lentement la tête vers lui, croisant le regard du lieutenant qui frissonna. Il fouilla dans ses fontes et sortit un rouleau de papier qu’il tendit à l’homme. Celui-ci reprenant son sang-froid, prit le papier en fronçant les sourcils. Il le déroula, le lu rapidement, puis le rendit en disant :

« Bienvenue à Silvermarth, Monsieur…Eldarïn… »

Jhalam récupéra son laisser passer et répondit tandis que les sentinelles lui ouvrait le passage:

« Merci, lieutenant…savez vous où je puis passer la nuit ? »

L’homme haussa les épaules et répondit :

« Vous pouvez toujours aller à la taverne des Huit Bois…c’est pas le top, mais vous trouverez rien de mieux en cette saison. »

Jhalam inclina la tête et talonna sa monture, s’enfonçant au pas dans la ville.
Son cheval le guida à la taverne, et interpellant un garçon d’écurie il lui confia son cheval ainsi qu’une somme honorable pour qu’il en prenne soin.
Il entra dans la taverne, c’était lugubre, mais bon il avait l’habitude il y avait peu d’endroit aussi lugubre que chez lui. Une serveuse s’approcha et lui montra une table vide où il pourrait dîner. Les clients, l’ignorèrent devinant sous sa capuche qu’il était Drow. Il y avait un peu de tout, pas mal de nains qui trinquaient en chantant, un elfe courtisan une humaine, plutôt jolie d’ailleurs. Et puis quelques humains jouant aux dés en hurlant. Ce qu’il pouvait mépriser les humains, toujours bruyants, brutaux, et si faible… Il s’assit après avoir fait son tour d’horizon et on lui servit une tranche de travers du porc qui rôtissait dans l’âtre, accompagné d’une espèce de tambouille. Il grimaça, mais la faim l’emporta sur le dégoût. Il avala une gorgé de bière et se détendit un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryon
Bizut
Eryon

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 29
Race : lutin
Camp : neutre
Date d'inscription : 31/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Metamorphose

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeSam 5 Jan - 17:21

Un homme au apparence tout a fait banal, entra a son tour dans la taverne, il avait l’air essoufflé, il retira la capuche qui cachait son visage au teint rougeâtre, l’homme était belle est bien essoufflé, d’un pas encore assez vif il se dirigea vers la foule, comme pour s’y cacher, il jetait par moment des regards en direction de la porte qui restait fermé. Il se faufila entre les nains, les elfes, les humains et autre race qui occupé les lieux pour arriver au fond de la taverne, où d’autre occupant mangeait et buvait sur des tables, apparemment toute occupé. Puis jeta un nouveau coup d’œil vers la porte, s’en faire attention a ce qu’il y’avait devant lui, et ce qui devait arrivé…arriva.
Le regard posé sur la porte d’entré qui était derrière la foule de gens, l’homme dans son avancé, percuta une serveuse qui heureusement n’avait rien dans les mains, il avait faim, de plus le parfum de nourriture n’arrangeait rien à son envie, il loucha sur les gens qui mangeait goulûment, c’était un enfer pour l’homme dont l’estomac criait famine, il n’osa même demander de piocher dans leur plat, pourtant il avait le culot de la faire, mais il savait déjà la réponse qu’il allait recevoir.

Quelque peu perdu dans cette foule de gens qui criait haut et fort, il se posa a une table, ne cherchant pas à savoir qui était l’occupant et surtout si ce dernier était d’accord, il était assis et était bien. Soudain, la porte de la taverne s’ouvrit dans un claquement qui installa un silence complet dans ce lieu, l’homme jeta regarda le pourquoi de se silence et aperçut une équipe de quatre garde de Silvermarth, ces derniers observèrent la foule d’un regard suspect et annoncèrent ;


" Que personne ne sorte d’ici ! Nous sommes à la recherche d’un individu qui est entré dans le village sans autorisation ! Alors rester calme ! Nous allons vous fouillez ! Tous ! Nous recherchons un homme…accusé de vol ! Plutôt jeune, cheveux brun…taille moyenne…et c’est tout…enfin je crois ! Alors si vous l’avez vu veuillez nous en informer ! "

Sur ce les quatre garde se séparèrent commençant a fouiller les clients qui étaient les plus prêt de l’entrer. L’homme qui était le dernier a rentré se tourna, et vit l’occupant de la table, un être au visage caché par une capuche, l’homme ,a la description exact de se qu’avait énoncé le garde, soupira, et jeta un coup d’œil sur l’assiette de cette individus encapuchonné, puis il regarda discrètement l’un des quatre garde qui fouillait une serveuse dont les trait de son visage montrait un total inconfort au geste maladroit du garde, qui lui semblait profiter de la situation.

L’homme qui semblait être dans l’embarra, remit sa capuche et en quelques secondes la retira pour montrer son visage qui avait perdu une bonne dizaine d’année, maintenant l’homme enfin pour ainsi dire, avait un visage d’adolescent de 16 ans qui avait toujours la même couleur de cheveux ; brun, ce dernier avait un sourire sur le visage, et un air plus décontracté, puis il regarda le second occupant de la table pour lui demander de se taire sur ce qu’il avait vu. En quelque minutes, un garde arriva à leur table, et dévisagea l’être à l’apparence d’un enfant, se doutant de rien le garde posa son regard sur l’homme capuchonné, et lui demanda de sa voix lourde et peu amical ;


" Veuillez retirez votre capuche pour vous identifiez ! Et si vous avez aperçut quelqu’un aux cheveux bruns de taille moyenne, en présence d’une bague en or incrusté de diamant veuillez nous le dire ! "

Le garde ne lâchait pas l’attention, tandis que les autres gardes, fouillait à la va-vite le restant de la taverne, et faisait signe qu’il ne trouvait rien. Quand au môme de seize qui observait le garde qui attendait toujours que l’homme retire sa capuche, il n’était pas tout a fait tranquille, de peur qu’on dévoile son tour de passe-passe, bref il regardait aussi cette homme au visage caché, croisant les doigt pour que se dernier tienne sa langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jhalam Saarïs
Assassin
Jhalam Saarïs

Masculin Nombre de messages : 17
Race : Elfe noir
Camp : Neutre
Métier : Assassin
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Le Dhrazzar

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeMar 8 Jan - 19:47

Jhalam mangeait tranquillement, les yeux rivés dans son assiette, l'oreille vigilante. Les gens l’avaient maintenant lâché du regard et reprenaient leur discussions. C’est alors que son Dhrazaar lui signala qu'une nouvelle présence était entré dans l'auberge. Un petit être...rien de bien dangereux, se mêlant à la foule. Cela ne l'intéressait pas, tant qu'il passait son chemin.
La viande n'était pas si mauvaise que ça, un peu dure, mais bien assaisonnée. Puis le lutin se posa à ses côtés, salivant devant son assiette. Pourquoi pas, le voir souffrir mentalement lui donna un rictus. Mais alors qu’il buvait une gorgée de bière, son pouvoir lui indiqua l’arrivée de quatre gardes quelques secondes avant leur entrée. L’idée qu’il s’était fait démasqué lui monta à l’esprit. Sans perdre son sang-froid il reposa sa chope et se prépara à se défendre. De toute façon, il avait repéré une fenêtre en arrivant, elle donnait sur l’autre rue. Si ça tournait mal il passerait à travers et disparaîtras dans l’ombre d’une ruelle.
Le garde fit son discours et Jhalam sourit. Ce n’était pas lui l’homme recherché ce soir, mais bien son petit voisin. Celui-ci changea soudainement de visage et lui chuchota de garder le silence. ; Ses nerfs se relâchèrent et un sourire carnassier se décrivit sur son visage. Sans rien faire, il avait déjà trouver un serviteur. Et puis ses talents de métamorphose lui serait sûrement utile. Une doublure ça ne se refuse pas. Jhalam ne réagit pas au message du lutin, préférant le voir la peur au ventre encore quelques secondes, juste quelques secondes. Sentir son essence terrifiée lui procurait un plaisir malsain. C’est alors que le garde ayant fait l’annonce s’approcha vers lui, la main posée sur l’épée. Diantre, il n’espérait tout même pas le confondre avec son nabot de voisin ?
Le soldat se posta devant lui et lâcha sa tirade. Jhalam grimaça, il n’avait pas envi d’avoir des ennuis, mais il ne pouvait pas reculer, quoi qu’il réponde il serait suspecté. Jhalam retira sa capuche lentement, leva les yeux vers le garde et répondit d’une voix mielleuse :


« Bonsoir soldat, je suis Eldarïn Lune pâle…ambassadeur en mission. »

Le garde haussa un sourcil alors que Jhalam sortait son laisser passer et lui tendait.
Celui-ci interpellé l’ouvrit et pâlît. Il lui redonna d’un geste maladroit en s’excusant. Puis il ajouta :


« Je suis encore navré monseigneur, nous vous avions prit pour un autre…c’est que ce voleur commence à nous taper sur le système, on dirait qu’il est invisible. »

Jhalam sourit au garde et lui répondit calmement :

« Ne vous relâchez pas soldat, les apparences sont parfois trompeuses, maintenant veuillez m’excuser j’étais en train de dîner »

L’homme le salua et rejoignit ses confrères avant de quitter la taverne ensemble. Jhalam remit sa capuche, la lumière le dérangeait. Puis il continua à manger ignorant son voisin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryon
Bizut
Eryon

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 29
Race : lutin
Camp : neutre
Date d'inscription : 31/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Metamorphose

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeMar 8 Jan - 21:50

L’homme qui n’était qu’un lutin nommé Eryon, observa la bref discutions entre le garde et se dénommé Eldarïn. Sous son apparence humaine, Eryon craignait que l’occupant de table avoue tout, mais ce ne fut pas le cas, après avoir montré un laisser passer, le garde s’excusa et partit de la taverne avec ses trois collègue.

Eryon souffla de soulagement, la taverne avait reprit sa bonne ambiance, comme si de rien n’était. Le lutin regarda le visage de cette étrange homme qui était en face de lui, enfin il pouvait le voir, mais l’observation fut courte puisque Eldarïn remit sa capuche comme gêner par la lumière qui éclairait l’ensemble de la taverne. Eryon observa le troupeau de client qui occupait le lieu, non parce qu’il aimait regarder les personnes, mais parce qu’il voulait repérer les objet de valeur que chacun portait, d’ailleurs en parlant de ça, il remarqua une femme qui buvait un verre de vin, dos a la fenêtre, cette femme était attirante, mais Eryon s’en fichait, lui il avait repérer le bracelet qu’elle portait a son poignet gauche, un bracelet magnifique, une couleur doré et argenté, scintillant de mille feu, une chose que le lutin ne pu se retenir d’observer avec l’eau à la bouche, il se frotta les mains discrètement, un sourire malfaisant sur le visage, le regard perçant, fixant le bijoux de valeur. Soudain, sa fascination fut stoppée par un gargouillement, un bruit qui venait de son estomac, rapidement il plaqua sa main sur son ventre et se rappela que cela faisait bien 6 heures qu’il n’avait pas manger.

Il se tourna face a son voisin, et fixa son assiette, qui restait pleine même si son propriétaire mangeait le contenu, d’ailleurs ce Eldarïn semblait ne faire attention a personne, un chose que le lutin jugea imprudent, surtout quand un lutin était dans les parages, mais Eryon ne pensa pas un instant a le voler, même si un moment cette idée lui avait effleuré l’esprit, Non ! Il ne ferait pas un tel geste envers cet homme qu’il avait tenue sa langue face au garde. Eryon toussota essayant d’attirer son attention, mais rien, même les hurlements de son estomac n’attirèrent pas l’intention de cet homme, ce qui énervait le lutin qui regardait l’assiette d’un regard de chien battu.

Pendant qu’il regardait son voisin manger, Eryon sentit une sensation étrange sur ses mains, il les regarda et remarqua que ses mains commençaient a rétrécir, bientôt il sentit cette effet de picotement dans ses jambes qui comme ses mains se ratatinèrent, le lutin soupira sachant que son stock de métamorphose était vide pour le moment, ce qui voulait dire qu’il devait reprendre son apparence de créature, alors avant de changer totalement il retira de ses poches un minuscule sac a dos bien remplit, puis les trait de son visage changèrent, et sa tête se mit a réduite comme tout son corps, jusqu'à disparaître sous ses vêtements qui était bien trop grand pour lui à présent.

Quelques minutes après, Eryon dans son apparence de lutin escalada jusqu'à la surface plate de la table, et se redressa du haut de ses 10 cm, puis il sortit de son sac sa veste et son pantalon qu’il enfila, puis passa une main dans ses cheveux brun pour les ébouriffés, il observa nouveau les alentours, tout paraissant gigantesque a présent, même l’assiette et son contenue, d’ailleurs le lutin s’approcha sans gêne de l’assiette et voyant que le dénommé Eldarïn ne faisait attention a rien, le lutin plongea sa main dans l’assiette pour retirer un bout de viande qu’il commença manger sauvagement, et il ne pu s’empêcher d’exprimer son avis ;


" Délicieux ! Les humains n’ont pas perdu la main en cuisine ! Très bon ! Vraiment très bon ! "

Dit-il en léchant ses doigt un par un, puis regarda l’homme capuchonné, et décida de lui adressé la parole, en s’asseyant sur le rebord de l’assiette ;

" Merci au fait ! Pour les gardes tout à l’heure ! C’était très sympathique ! Rare personne aurait fait ça ! J’aurais préféré vous parlez avec une taille plus grande mais voyez vous cela me demande beaucoup d’énergie et bien sûr vous en voyez pas d’inconvénient que je pioche dans votre gamelle pour reprendre des force ! N’est pas ? Merci c’est gentil ! "

Dit-il, ne laissant pas l’occasion à Eldarïn de répondre, le lutin reprit un bout de viande qu’il tenait entre ses mains, et commença a se remplir la bouche, et se mit a parler, mâchant par moment, les joues bien remplie ;

" On peut ch’plus voler tranquille ! Des ch’gardes a chaque coin de rue ! Mmmm ! Ch’vraiment bonne cette viande ! Chependant cha valait le coup ! Bague en or, un ch’gros diamant rouge sang au centre ! Une chose que chette pintade de riche pouvait che chéparer ! Et bien non elle ch’est mis hurler comme une folle ! "

Dit-il la bouche pleine, puis il avala avec difficulté, le gros bout de viande passa doucement dans sa gorge, il s’essuya la bouche avec sa main ;

" Vous c’est bien Eldarïn ? Je vous ai entendue avec le garde tout a l’heure ! Moi c’est Eryon lutin à temps plein ! Et ne vous fiez pas a ma taille je suis le plus rusé et le plus malin de ses terres ! Je suis inépuisable ! Et vous ? Vous venez d’où ? "

Dit-il, mettant un doigt dans la sauce qui se trouvait sur les bords de l’assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeMar 22 Jan - 1:57


Lorsqu’un ange entre dans une taverne cela ne passe guère inaperçu, en plus ci ce dernier est déchu. Ainsi, Après avoir passé plus de trois jours à œuvrer en tant que garde du corps pour un seigneur d’une guilde de Silvermarth, Magdalena s’offrit une virée au HUIT BOIS. Un endroit assez convivial où des êtres aussi bons que mauvais se rassemblaient pour festoyer dans la bonne humeur…Tout ce qu’elle haïssait ! Mais le cuisinier des lieux était un fin gourmet donc cela en valait la peine.

Dés son entrée dans la taverne des regards se focalisèrent sur elle, rien de plus agaçant. La question était où pourrait elle s’asseoir pour ne pas se faire aborder par d’intempestifs alcooliques béats et puants. Elle sonda la salle : des nains à l’air mauvais pataugeaient dans leur bière, des individus abîmes par la vie jouaient, beuglaient, des elfes charmants escroquaient habilement tout ce monde…Dans cette euphorie générale un individu jurait : Un elfe noir. Une aura de malveillance surpassant celle des autres émanait de lui et sa façon étonnante de goûter son plat le démarquait des autres. Sa façon de planter sa lame dans son travers de porc, la précision de son geste, sa netteté, son efficacité, relevait d’un art chirurgical ! Un assassin peut être. Qui sait ? Bref une de ces filières où les gens sont peu causants…

Magdalena s’essaya au côté de l’élégant mais inquiétant elfe. Elle commanda un foie gras à la vanille, seul cette taverne proposait ce menu dans les environs. Tout se passait pour le mieux lorsqu’un jeune civil vint à la rencontre de l’ange :

-« ANGE DE MON CŒUR RECOIT MA FLAMME ET CE BAISER POUR TEMOIGNER DE L’AMOUR QUE JE TE PORTE » hurla l’homme ivre mort.

-« Retournez d’où vous venez, sans plus attendre, je ne le répéterais pas ! »
Susurra-t-elle

-« HEIN, QUOI, QUE DIS TU MON AMOUR !!! »
Hurla-t-il de plus belle.


S’en fut assez. L’ange posa une main sur la sienne, et de l’autre maintint son cou afin d’approcher sa bouche de l’individu. Une inquiétude se mêla à la joie du joyeux compère car la détermination de cette femme le fascinait. L’excitation de l’homme était extrême, une jouissance coupable l’envahissait.
-« Khorana ; Procera» [I] feula l’ange.


C’est ainsi que Magdalena scella le destin de pauvre être. Les pupilles de ce dernier se dilatèrent jusqu’au point de recouvrir tout son orbite. Il ne crierait plus jamais. Une sorte de vapeur ocre s’échappa de sa bouche, elle virevolta dans l’air puis la femme l’aspira. L’homme tomba avec une rigidité cadavérique sur le sol. Désormais il n’avait plus de conscience, il n’était qu’une coque vide… Mais il vivrait ! Magdalena se rassit tranquillement, un silence de mort régnait sur la salle.I]
-« D’autres volontaires ??? » [I]Reprit l’ange.


Les uns comme les autres, tous les clients de la taverne cessèrent de la regarder, ils grommelèrent prêt à affronter une quelconque hostilité. Tous sauf un, son lugubre voisin la défiait du regard. Il l’apostropha dans le brouhaha enfin revenu :

-« Magnifique, on ne peut plus pittoresque! Etait-ce pour le plaisir ou pour quelque chose d’autre que vous l’avez tué??? »
-« Cela ne vous regarde en rien, si vous ne voulez ne pas finir comme ce freluquet ,cessez de m’importuner !! »
Répondit Magdalena, hautaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
Thiodar Kelvir
Epeiste
Thiodar Kelvir

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 02/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: L'arc tranchant

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeMar 22 Jan - 20:39

La porte de la taverne s'ouvrit lentement.... les habitant se tu et observerent l'etranger vetue de noir, marchant lentement, Thiodar fut si faible qu'il traina sa lame... et son armure noir etait si lourd. Les gens s'interroge, qui était ce? s'il a la peau blanc, c'est un vampire.. non..il avait la physique mais...ce n'etait pas ça... cet homme etait... autre chose.. Cela provoqua la mefiance de tous. Soudain, Thiodar s'arreta pour regarde le fils du tavernier. faiblement, il dit d'un voix basse.

T-"Tu ....me rapelle quelqu'un.....il y a... fort longtemps...."

Thiodar ne devenais pas fou. Ce quelqu'un doont il parlais etait un des enfants de son ancien village... la derniere fois qu'il le vit, c'etait lors de l'attaque. Les yeux de loups de Thiodar s'assombrirent... ses souvenirs revinrent: a la place de l'enfant joyeux et curieux, il y avait l'enfant traumatisée, rampant vers en pleur, demandant pardon et aide. Il tendit sa main et derrier lui, une ombre brandissant une lame apparu... voila a quoi ressemblait ce souvenir.

Aprés quelques pas, il s'assit sur une chaise et posa sa lame bleue et un livre sur la table. la cape noir flottait un peu. Une douleur lui revint alors qu'il tata son medaillon. il mettta sa main gauche sur le torse, on pouvait voir des bandages depaissés de l'armure. Thiodar resta longtemps, cherchant son souffle et pensant a ce qu'il encore acheter comme nourriture avec ses faibles moyens...il parla faublement, perdu dans ses pensées


T-"maitre....même si vous en etes fier... moi je suis encore horrifée ce que vous m'avez pousser a faire... Et qui pourrais je trouver ayant un coeur comme le votre....."

Puis, il remarqua l'ange. Il observa, intrigué... Etait-ce cela un ange? Thiodar n'en avait jamais vus, comme beaucoup de choses d'ailleur. Il se demanda si s'en était un et hesita a lui demanfer. Bien que son regars parla bien a sa place. Ce regards de fascination etait different de celui du poivrot. C'était plutot celui d'un enfant qui decouvre le monde....Ce regard se remarque bien..et certains poivrots ricana en silence face a tel comportement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jhalam Saarïs
Assassin
Jhalam Saarïs

Masculin Nombre de messages : 17
Race : Elfe noir
Camp : Neutre
Métier : Assassin
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Le Dhrazzar

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeMar 29 Jan - 19:39

L’exaspération de Jhalam montait progressivement, tandis que le lutin vidait son assiette avec appétit. Il n’aimait pas ses manières, cette espèce de don qu’on les humains ou toutes créatures affiliées pour vous enquiquiner. Pourquoi ne pouvaient t’ils pas juste rester silencieux… comment pouvait t’il être si discret en parlant autant ? Au bout d’un moment il posa ses couverts, dégoûté par l’intrusion de son voisin dans son plat. Il l’écoutait sans l’écouter, sa véritable préoccupation était de savoir comment il pourrait manipuler ce petit être. Les lutins…une race aussi fourbe que les elfes, c’est peut être ce qui lui plaisait chez lui.
Il voyait devant lui un potentiel inexploité, une petite pointure qui détroussait les imbéciles de nobles. Si c’était l’or qui l’intéressait…il lui en donnerait, jusqu'à ce qu’il en soit aveuglé.
Un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres fines.
Richesse et gloire n’avaient aucun goût pour l’assassin, comparer au délectable pouvoir de vie et de mort. Que valait une vie ? Toutes les richesses du monde ne pouvaient pas l’acheter, mais lui il la prenait, la caressait entre ses mains, puis d’un geste délicat comme on pourrait cueillir une fleur.
Jhalam essaya de sauver sa pinte de bière en l’écartant d’Eryon. Il se jura de l’écorcher vif sur place s’il osait y touché. Il avala une gorgée et pesant ses mots répondit calmement :


« Je viens de loin »

Son ton indiquait qu’il n’en dirait pas plus. Un picotement lui remonta dans le bras, son Dhrazzar mit ses sens en éveil. Les sensations qu’il ressentait étaient incohérentes. Son regard se tourna vers la porte, il recula sa chaise de quelques centimètres. Un de ses mains passa sous la table dans un geste très lent. Sans s’en rendre compte il murmura :

« Quelque chose arrive… »

La porte s’ouvrit dévoilant un ange, à l’aura étrange. Il la suivit des yeux. Il n’y avait pas beaucoup de place dans la taverne, mais pourquoi fallait t’il qu’ils viennent tous se mettre à côté de lui. Il était suffisamment intrigant pour qu’un ange amène sa sauce.
Puis ce qu’il craignait arriva, un homme ivre l’accosta. Mais ce qui se passa en suite le surprit. En quelques secondes le pochetron passa du stade hurlant à celui d’une pierre. Son Dhrazzar avait tout perçut. Elle venait de lui voler son âme. Même si n’avait l’air de rien, c’était très efficace. Un frisson de jouissance le parcoura alors que l’homme s’effondrait. Un peu rapide à son goût, mais ça avait l’avantage de ne pas le tuer…
Brisant le silence il applaudit en disant :


« Magnifique, on ne peut plus pittoresque ! Etait-ce pour le plaisir ou pour quelque chose d’autre que vous l’avez tué??? »

La réponse hautaine lui fit échapper un ricanement sordide. Il posa son regard sur le lutin et lui murmura :

« Prend en de la graine bonhomme…ça c’est une femme »

Puis s’adressant à l’ange sur un ton très sérieux reprit :

« Il se pourrait bien que la prochaine fois que vous vous m’adressez à moi de la sorte, soit la dernière… »

Il se détourna et avala une nouvelle gorgée de bière, quand un nouvel arrivant pénétra à son tour dans la taverne. Il sentait le sang. Les yeux aguerris de l’assassin le toisèrent, un guerrier blessé. Sa nature lui échappa et de toute façon il avait bien trop à surveiller le lutin et l’ange pour surveiller le nouvel arrivant. Le fait qu’il soit blessé le mettait hors du coup à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryon
Bizut
Eryon

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 29
Race : lutin
Camp : neutre
Date d'inscription : 31/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Metamorphose

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeMer 30 Jan - 1:17

Il fit un sourire en coin, voyant que l’occupant laissa ses couverts de côté, signe qu’il avait l’assiette à lui tout seul, alors autant en profiter, il replongea ses mains et prit un autre bout de viande plus petit cette fois, qu’il avala tout rond, attendant une réponse de la part d’Eldarïn, tiens ! Ce dernier prit la parole pour répliquer quatre mots, Elyon le défigura, continuant de tremper sa main dans la sauce chaude de la viande ;

" Vous êtes pas un grand bavard ! Mais ça se voit à votre tête ! Moi je suis tout le contraire ! Sûr que vous ne voulez plus de votre nourriture ? Vous ne savez pas ce que vous perdez ! En tout cas bien le merci !"

Il soupira, et posa une main sur son ventre, il semblait rassasié, et oui ! Il n’en fallait pas beaucoup pour remplir un estomac d’un lutin, ce dernier s’étira et se retira du bord de l’assiette observant à nouveau cette femme au bracelet d’or et d’argent, au fond de la taverne, prés de la fenêtre. Il pourrait bien la dépouiller après avoir digéré. Il s’approcha de son sac à dos et en sortit une bague incrustée de diamant rouge sang, il frotta la pierre précieuse avec ça manche et regarda son image déformé que reflété le diamant. Il était fière d’avoir volé ce bijoux, mais à quoi pouvais bien lui servir une bague ? Et bien justement à rien ! Voler était juste pour les plaisirs pas pour nécessité.

Soudain, l’être peu bavard murmura quelque chose, Elyon se retourna et le regarda, prêt à lui demander se qu’il se passait, mais bien vite il n’eu besoins d’attendre une autre réponse du non bavard, il vit une jeune femme qui venait juste de se poser a la table d'à côté, le lutin la dévisagea, puis la scène qui suivit jeta un froid sur la créature, la jeune femme venait de priver un homme de la vie, le corps était inerte, au sol, la taverne fut plongé dans un silence presque effrayant, tous regardaient le cadavre, Elyon hocha la tête approuvant la capacité étonnante de cette femme. Cette dernière demanda si d’autre voulait se risquer à elle, tout les clients se regardèrent entre eux et retournèrent à leur occupation, qui voudrait mourir ? Personne ?! Tant mieux ! Quand au corps il resta là, apparemment il faisait partit des meubles, a peine si il était considéré comme un tapis.

Elyon rangea la bague dans son sac, et dévisagea la femme, et s’en comprendre pourquoi, le jeune homme adressa la parole à cette être fatal, la réplique ne fut pas très bien acceptée, d’ailleurs l’ange répondit froidement, et l’elfe ricana, Eryon ne comprenait pas pourquoi ce ricanement, il n’y avait rien de drôle pourtant. Puis il entendit Eldarïn lui chuchoter de prendre de la graine, de la graine ? Mais de quoi ? La créature était perdu, il pensa un moment que le dénommé Eldarïn était fou, pourquoi avait il ricaner à une réplique hautaine, et qu’est qu’il allait faire.

Bref, il ne chercha pas plus loin, il le regarda et s’attendait a une provocation, à un combat, mais rien de cela, mais l'elfe se contenta juste d'un avertissement, qui semblait être très clair; si cette jeune femme continuait d’être aussi hautaine avec l’elfe ce dernier n’allait pas l’épargner, le minuscule être lança un sourire narquois à la femme, c’est vrai ça ! Pour qui se prenait elle ? Elle avait beau tuer tous les clients de la taverne, elle n’avait pas à parler ainsi, Elyon regarda son compagnon de table ;

" Vous voulez que je prenne de la graine dans le comportement de cette impolie ? Ou dans votre façon de répliquer ? Franchement je ne vois pas quel intérêt de copier son exemple ! Tuer ne m’intéresse pas ! Voler et transformer oui ! Mais tuer non ! Le sang tâche trop ! Et après bonjour pour la lessive ! Vous ne croyez pas ? A moins que je vous parle comme elle vous parle ! Exemple : Salut face de rat ! Sa baigne ? Sa vous va comme ça ! J’ai suffisamment prit de la graine ? Non franchement sa ne vaut pas le coup ! Tout le monde peut tuer ! Ce n'est pas une épreuve surhumaine ! Même la vielle du fond peut le faire !"
Le lutin regarda la jeune tueuse, et la trouva un poil pitoyable, mais son avis changea après avoir prêté attention au physique, peut être que cette femme était arrogante, mais elle avait…

"... Jolie poitrine ! Certes que là ! Y’a de la graine à prendre ! Et encore graine c’est trop petit pour décrire…vous trouvez pas ? Peut être que ma taille joue sur mon point de vue au niveau juste en dessous de la tête…comment vous appelez ça déjà ? Mais en tout cas ! Elle est effroyablement pas mal ! Quoi que…non ! Elle est pas mal ! "

Dit-il prenant appuie sur le rebord l’assiette, continuant de regarder le corps de l’ange, et bien quoi ! Le lutin avait le droit de donner son avis ! Non ? Puis sans en prendre conscience il siffla l’ange, un réflexe de lutin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: l'attaque...   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeMer 30 Jan - 20:52

Magdalena senti l’exaspération monter en elle. Plus un être est petit plus il braille. Elle n’avait pourtant pas tué un être, elle l’avait tout simplement rendu vide. Plus d’âme, plus de sentiment… Certes certaines personnes vous diront : Plus de vie! Mais parfois il faut apprendre à bannir ses sentiments. C’est une source de beaucoup trop d’ennuis.

On pouvait lire l’exaspération de l’elfe noir sur son visage, le lutin l’embarassait. Mais d’un autre côté on pouvait voir dans son regard un sorte d’intérêt. Il le regardait comme un ébéniste réalise son pantin. Ou comme un père peut regarder son enfant…

Les souvenirs d’enfance de Magdalena ressurgirent en même temps que ses larmes. Ses parent l’avaient projetée, un temps, devant les autres. Brandie comme un trophée que l’on a gagné ! Mais lorsque Maug, sa Sœur, est devenue plus importante qu’elle, ses parents l’ont délaissée et elle est tombée dans l’oubli. Elle espéra qu’il n’en serait pas ainsi pour ce petit être qu’est le susnommé Eryon.

Pour éviter les remarques intempestives que pouvait produir ce charmant PETIT personnage elle changea de table, à defaut de le tuer. L'ange déchu allat s’assoir au côté d’un homme dont la corpulence était au diapason de son armure. L’homme arborait un teint pâle qui contrastait avec la noirceur de ses habits. Il possédait une mine angélique mais la sueur qui perlait sur son front montrait qu’il était extrêmement fatigué. Autre chose attira l’attention de Magdalena. Cet homme possédait des oreilles et des canines pointues. Vampire ? Non… Pour en avoir côtoyés, ils ont l’air un peu plus hostile que ce guerrier. Le plastron que portait l’épéiste était en argent noir. Des ornements figuraient ça et là, témoignant de l’ancienneté de la pièce d’armure. Seul un homme empreint d’une grande sagesse pouvait la supporter.

Cet être intéressait l’ange. Elle posa donc l’assiette de froid gras à la vanille sur la table du jeune homme. Magdalena se sentit observée ! Quoi de plus naturel, c’était l’homme en face de lui qui la dévisageait. N’avait-il jamais vu un ange dans sa vie, pas même un déchu ? L’adolescent sursauta lorsque Magdalena croisa son regard. Sa timidité trahissait un manque flagrant de confiance en lui.

Le silence pesa sur la table. Jusqu’au moment où la porte de la taverne vola en éclat et Un Guerrier en armure de plate complète surgit. Il dit :


-« Tuez moi tout ce qui n’est pas humain !! Sus à l’ennemi!! »

-« Flaguiari an mans »
susurra Magdalena au même instant.

Un halo de ténèbres s’enroula autour des bras de la jeune femme pour finalement donner naissance à Une épée à une main et une dague faites de mana. Puis une horde de miliciens déferla dans la salle. Finalement, ils tuaient autant les humains que les autres. Un inquisiteur attaqua Magdalena, mais cette derniére para le coup avec son arme longue pour plonger la dague dans la gorge de son adversaire. Son voisin de table était également en prise avec des opposants mais il ne tuait personne, il se contentait de les mettre hors d’état de nuire. L’elfe noir quand à lui s’en sortait sans grand mal. Une estafilade empoisonnée par-ci, un coup dans l’aisselle par là... D’autre part, le lutin qu’elle n’avait pas pris au sérieux se montrait ingénieux: Il s’était métamorphosé en milicien pour frapper dans le dos de ceux-ci. Bravo ! Il fallait y penser mais allait-il continuer ainsi ?.. Un ennemi la sortit de ses rêveries car il l’attaqua avec une masse. Elle pris un coup sur les cotes, et l’une d’elle se brisa. Enervée, elle créa une flamme de ténèbres pour immoler son adversaire dans un spectacle de cris de douleur et de désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
Thiodar Kelvir
Epeiste
Thiodar Kelvir

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 02/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: L'arc tranchant

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeMer 30 Jan - 22:35

Thiodar remarque egalement le lutin et l'elfe noirs. Ceux ci n'etait pas des inédits... Il avait deja un voyageur lutin dans son enfance, et un elfe noir participais a l'attauqe de son village. La premiere surprise du jeune epeiste était de voir l'ange s'assoir a sa table. était elle lassée de ses voisins? La voyant de plus prés, Thiodar put observé plus de détails. Il a eut un sursaut au moment ou le regard de la femme croisa le sien. C'était un peu génant... Ensuite il constate que ça fait longtemps qu'elle avait remarqué son visage non humaine et pourtant elle reste là.

T-* Elle n'est pas effayée? Chercherait elle a me compendre? Peut être qu 'elle ne voit pas que mon physique... Cette personne serait intérressée par moi? Réveille toi, Thiodar! Impossible que je sois interressant a ces yeux! Elle est si belle et moi je suis rien qu'un...*

Un quoi? Thiodar ne savait toujours pas ce qu'il était vraiment, juste une sorte d'humanoide. Soudain vient une autre pensée de Thiodar: Qui était il pour juger cette ange? Il finit par conclure que... Tant qu'il ne connaissait pas cette personne, il ne porterai aucun jugement.

Tout a coup, la porte explose! Des hommes surgissent et semblent vouloir tuer tout le monde. Leurs regards.... comme ceux des villageois... cette même haine et mépris pour les non humains. Pourtant ils tuent les hommes aussi. L'ange utilisa la magie, Thiodar en resta bouche bée. Puis il remarque le fils du tavernier, un soldat se dirige vers lui... Non, pas encore... Thiodar savait qu'il n'avait pas toutes ses forces, mais il fallait faire quelque chose. La lame tombe lourdment en direction du petit, mais elle rencontre la lame bleue d'Izural. Thiodar avait reussit a le sauver a temps


T-"Fuis gars! MAINTENANT! CACHE TOI!"

L' enfant cours. Le soldat s'applique avec force, Thiodar ne tiendrai pas longtemps dans son etat. L'épée est si lourdes..et sa blessure lui faisait encore mal. Usant d'intelligence, il prend un chope vide et la brise sur le garde. Celui ci sonné, il ne voit le poing en metal de Thiodar percuter son visage. Le garde était hors d'etat de nuire, mais il restait d'autres. un autre garde fonce et donne un coup puissant de hache. Thuidar esquive de justesse, la hache rencontre le plancher et la crane du garde le pommeau de l'épée de Thiodar. Un autre l'attrape par le cous et tente de l'etrangler. Mais Thiodar attrape sa tête et la conduit sur la mur. Un dernier attaque Thiodar, mais celui ci pare. Chaque mouvement est une épreuve pour le jeune epeiste. Thiodar donne un coup de tête pour sonner son adversaire, il enchaine en donnant un coup de poing sur l'estomac et porfitant que le garde ait baissé la tête, donne un autre coup de poing sur la machoire. Même s'il etait faible, la solidité et le poids de son armure lui donnait un certain avantage.. Mais la, il n'a pas pu s'empecher de planté son épée pour faire support et de reprendre son souffle. Sa capuche devient etouffante et il hote celle ci. Voyant l'ange en action, il dit avec effort

T-" Je suis pas bien... utile dans... mon etat, hein? Mais je ferai de mon mieux..... pour defendre.... ces gens! Au fait....je suis...Thiodar Kelvir..."

Il n'esperait pas de reponse, mais cela fait si longtemps qu'il n'avait pas parler a une personne. Et surtout: sil devait mourir ici maintenant, que 'il ait au moins dit une fois son nouveau nom a quelqu'un. Ayant reprit son souffle et étancher sa soif dire un autre nom que "monstre" pour le decrire, il extirpe sa lame et se remt en position de combat avec quelques problemes pour garder l'équilibre.


Dernière édition par le Jeu 31 Jan - 9:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jhalam Saarïs
Assassin
Jhalam Saarïs

Masculin Nombre de messages : 17
Race : Elfe noir
Camp : Neutre
Métier : Assassin
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Le Dhrazzar

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeJeu 31 Jan - 1:05

Jhalam regarda le lutin qui se faisait de plus en plus bruyant. Une vraie attraction à lui tout seul, susceptible en plus. Il ne valait mieux pas être susceptible avec lui, sa langue acérée et la haine qui coulait dans ses veines n’arrangeait pas les choses. Il laissa son compagnon de table finir sa longue tirade, louant la plastique de l’ange orgueilleuse et répondit d’un calme contrastant :

« Allons, allons…pas besoin de s’esclaffer pour si peu…vous ne le ferez pas revenir à la vie. Non, j’ai dit ça pour détendre l’atmosphère… »

L’humour des Drows passait mal, surtout le sien. Il se dit que nombre de ses victimes auraient préféré qu’il ne fasse que des mauvaises blagues. Chacun son domaine, certains font des cabrioles pour le public, d’autres donnent la mort. Les échanges étaient différents mais dans un sens, ils sont très similaires. Quels sont les instants où l’on peut se vanter d’avoir vraiment vécu ? A part au moment de mourir ? Du coup, il se prenait comme un artiste dans son domaine. C’est alors que la jeune femme rejoignit l’éclopé vêtu de noir. Quel drôle de couple tout de même. Qu’importe, il sentait que cet ange était un gouffre à ennuis. D’ailleurs, il sentit à nouveau des picotements lui remontés dans le bras. Mais cette fois les intentions étaient claires. Il se leva et fit un tour d’horizon de la salle. Une issue, avant que ça tourne mal. Il grimaça et murmura au lutin :

« T’a intérêt à t’éclipser si tu veux pas finir sur le bûcher… »

Mine de rien, il aimait bien ce petit être, ou plutôt ça serait trop bête qu’il meure maintenant.
La porte s’ouvrit d’un coup, et une dizaines d’hommes entrèrent en braillant. Quatre d’entre eux se dirigèrent vers leur table. Sa main droite passa derrière son dos et dégaina une dague ouvragé aux reflets noirs imbibé de poisons. Un nouveau qu’il n’avait pas encore testé, c’était le moment. Son autre bras fit un violent revers et une lame s’enfonça dans la gorge de l’un des fanatiques. Il s’écroula sur le coup, se tenant la gorge, convulsionnant au sol. Son système nerveux se paralysait. Mais il n’aurait pas le temps de le voir, l’hémorragie l’emporterait bien avant. Il oublia complètement le lutin et se lança sur un autre assaillant, esquivant au passage un coup d’épée. Son adversaire brandit son arme, et l’assassin s’avança sur lui bloquant son bras de sa main libre et lui découpa la gorge d’un geste souple. Il lui murmura à l'oreille :

"Ne t'inquiètes pas...ton âme nourrira Kina..."

Puis comme hypnotisé par sa propre extase, il ne vit pas la chaise traverser la pièce et le percuter de plein fouet. Il tomba au sol, légèrement sonné. Et évita de justesse le coup fatal d’un inquisiteur. Le marteau éclata le plancher à quelques centimètres de sa tête. Profitant de l’occasion il attrapa la hampe du marteau et balança un coup de pied en plein dans la tête de l’homme qui s’écroula sur le côté. Jhalam se releva rapidement pour faire fasse à son adversaire qui se relevait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryon
Bizut
Eryon

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 29
Race : lutin
Camp : neutre
Date d'inscription : 31/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Metamorphose

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeJeu 31 Jan - 21:21

Eryon n’eut même pas le temps de prendre son sac, qu’un poignard se planta sur la table pour lui couper la route, il leva la tête et vit un homme très balèze, plus grand que la moyenne des humains, sourire sadique sur le visage, apparemment il ne semblait pas vouloir beaucoup de bien, la créature soupira, trouvant pathétique de s’attaquer à plus petit que sois même, un faible halo de lumière bleuté entoura ses mains et devant les yeux ébahie de cet homme répugnant, le luiton ( =lutin) devenu son exact réplique ; un homme aux larges épaules, une cicatrice sur le visage, le crâne chauve, une taille d’au moins un mètre quatre vingt, la table céda sous le nouveau poids de Eryon, le lutin devenue un vrai colosse tout en chair et en muscle.

"Hey ! Jolie gabarie mon coco !"

Pour essayer ça nouvelle force, le lutin assomma l’original de sa réplique, et se mêla à la foule de guerrier qui ignorait le traître qu’il y’avait parmi eux. Il avait perdu de vue Eldarïn, il espérait qu’il s’en sortirait bien, il avança d’un pas sûr vers un milicien qui c’était fait plaisir en égorgeant un elfe, puis Eryon utilisa son poing musclé pour coller un droite à l’ignorant qui décolla du plancher pour se vautrer dans les tonneau de bière.

" Que de facilité ! J’adore ce corps ! Je m’étonne moi-même de ma force parfois ! "

Dit-il, en contractant ses muscles, pour une fois le lutin avait un corps d’athlètes, dommage qu’il ne soit pas comme ça de nature, mais bref ! Le moment de s’admirer n’était pas venue, des dizaines de guerrier sortait de partout, de l’étage, de la cuisine, de la cave, des vrais rats. Rapidement Eryon se fit interpellé par un guerrier ;

" Reno ! A l’étage ! Vite ! "

Il se tourna vers ce guerrier, et conclue que le colosse à qui il ressemblait s’appelait Reno, Eryon ne protesta pas, et fit un signe de tête bref et monta à l’étage, faisant craquer les marches en bois sous ses pas lourd.

Arrivé à l’étage, un couloir en piteux état se présentait à lui, les portes étaient défoncées, il passa devant l’une des chambres de la taverne et entendit des cris, puis s’en prévenir, une quarantaines de flèche passèrent devant lui pour se planter dans le mur, Eryon sursauta et trois être lui sautèrent dessus, il s’agita dans tout les sens, tentant de se débarrasser des trois individus, au bout d’un moment remarquant l’inefficacité, il se cogna violement au mur sous les « Boum » que produisait les chocs, faisant trembler le couloirs, et il parvenue à ses fins, les trois type était au sol devant lui, il s’agissait…


" Des nains ?!! "

Poussa t-il, les yeux grand ouvert, il ne savait pas que les nains était aussi coriace, en tout cas il se relevèrent et brandirent leurs armes de défense, Eryon les regarda et hocha la tête, et se mit à ricaner, pointant du doigt les trois mini pousse, ces derniers grognèrent et avec vivacité, se jetèrent sur Eryon, pointe de leurs petites épées sur lui, mais les lames éclatèrent lors du contact avec les biceps de ce colosse, il rigola et attrapa les trois nains ;

" Que c’est bon d’être grand ! Vous trouvez pas les amis ? Oh ! Désolé j’oubliais ! Vous pouvez pas me comprendre ! Bon je vais vous sortir de là ! Après tout j’y perd pas grand-chose ! "

Dit-il avec un sourire, puis il entra dans une chambre, et ouvrit la fenêtre, passa ça tête et aperçut un tas de paille en dessous, il s'apprêta a jeter les trois nains sur cette paille, mais suavez des nains ne lui ressemblait pas, non ! Il detestait trop les nains pour les aider ! Il ferma donc la fenêtre, et les jeta travers, les trois nains, éclatèrent la vitre, pour s'écraser sur le sol boueux de l'extérieur.

" C'est tout de même plus marrant ainsi ! "

Rapidement un toussotement résonna derrière lui, il se tourna et aperçut un guerrier, qui le dévisageait, épée en main, un homme musclé, un mètre quatre vingt de hauteur, crâne chauve…l’original de la réplique du lutin ;

" Oh ! Que vois je ! Héhé ! Alors ! Sa boum ? "

Sur ceux, le guerrier se jeta férocement sur son duplicata, sous leur poids, le parqué explosa, les deux colosse traversèrent le sol pour atterrir au milieu de la taverne, écrasant un guerrier au passage, Eryon lâcha un petit hurlement de douleur, quand son dos tapa violement le sol, il n’était pas habitué à recevoir de telle choc physique, il se releva, les jambes tremblantes, il se frotta le dessus de son crâne, et observa les alentours, et vu au loin Eldarïn se relever, devant lui un ennemi, Eryon tenta de s’approcher pour porter son aide, mais quelque chose, ou plutôt quelqu’un se saisit de son bras pour le projeter à travers les tables, qu’ils explosa avec son apparence d’empreint. Il se releva, et vit qu’il en avait pas finit avec ce dénommé Roni.

" Quel boulet celui là ! "

Dit-il, en avança vers lui, boitant légèrement, quand soudain il perdit de la taille, plus il avançait plus les autres devenait gigantesque, soudain le colosse redevenu lutin, sous le rire narquois du vrai guerrier au muscle décuplé. Eryon, ayant repris ça vrai forme, recula rapidement, fixant le guerrier qui s’approchait de lui.

" Couchez ! Recul ! Recul ! N’approche pas sinon…"

Le lutin mit se mains devant lui, comme si cela allait faire reculer l’ennemi, qui approchait a grand pas, puis bien vite le Eryon se retrouva dos au mur, ne pouvant plus fuir, l’unique colosse s’approcha et leva son pied pour donner le coup de grâce à la créature, s’apprêtant a l’écraser comme un vulgaire insecte, ce dernier commença déjà à faire son testament dans ça tête, fermant les yeux, ne voulant pas voir la suite, mais soudain, le colosse commença à crier de frayeur, Eryon ouvrit les yeux pour observer et cessa de penser à son enterrement, et aperçut que son ennemie perdait ça chaire humaine, son corps entier se recouvrait d’une couche d’écorce d’arbre, ses doigts se rallongèrent et se ramifièrent, sur son crâne poussait des branche d’arbres, en quelques minutes le colosse avait prit l’apparence d’un arbre mort.

Eryon souffla, soulagé, et remercia son pouvoirs de lui avoir sauvé la vie, encore une fois. Il contourna le corps de bois, et discrètement se faufila entre les multiples bagarres, et tenta de rechercher son sac en vain, quand soudain une assiette lui tomba dessus, le lutin se retrouva sous le couvert, hors de vue, complètement assommé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeVen 1 Fév - 21:56

La bataille prenait une mauvaise tournure… Magdalena ne voyait pas la fin de l’affrontement arriver ! Elle avait déjà occis maints opposants, des moultes façons. Mais il en subsistait toujours autant, Une fuite rapide était de mise. L’ange remarqua que l’elfe noire y avait déjà songé et cherchait à se dépêtrer de ces corps à corps insipides et sans grand intérêt. Elle prit conscience de l’inutilité de cette bataille, et décida promptement de rompre là le combat. Elle avisa la fenêtre comme une bonne issue et prit une vue d’ensemble des lieux et jugea rapidement qu’avec quelques bons coups de glaives bien sentis et une jolie part de chance, elle pourrait s’en sortir sans trop de dommage. Le point faible était Eryon complètement assommé et le grand pâle tout affaibli. Elle ne pouvait pas les laisser ainsi, mais sa vie lui importait autant. Un combat eut lieu dans son esprit. Le doute planait entre la vue des sympathiques compères et de la fenêtre.

Puis son sang ne fit qu’un tour, elle décapita un milicien puis en éventra un autre pour arriver à porté du lutin. Un homme bourru était sur le point de le réduire en tas de chair. Mais Magdalena arriva a temps pour ôter la vie du mécréant et ainsi sauver le petit être! Tout de go, elle étrapa Eryon et le mit dans un sac qui pendait à sa ceinture. Ensuite, elle se retourna pour voler à l’aide du noir chevalier. Il avait devait supporter des blessures antécédentes au combat car, n’ayant essuyé presque aucun coup, il peinait sous le poids de son armure. Elle se hissa jusqu'à lui mais rien n’y faisait. Trop de monde les séparaient! De plus un fanatique attaqua le jeune homme ; elle ne pourra le sauver ! Elle avait déjà utilisé trop de magie!! A moins que… Elle s’empara de son épée, l’épée de sa sœur défunte, et l’envoya au travers de la taverne pour qu’elle se loge dans l’œil son ennemie. La lame s’y enfonça jusqu’à la garde. L’homme s’écroula dans un bruit de gargouillement de sang écœurant. Thiodar, qui avait révélé son nom, se releva et attrapa l’épée de Magdalena, l’extirpa du crâne de son ennemi, et lui renvoya. L’ange attrapa la lame, et le guerrier fit un geste de remerciement. Malheureusement, à la surprise de la femme, il reprit son combat, ne songeant pas à ses blessures. Magdalena le laissa donc la et s’enfuit !

Elle déploya ses ailes et dans un battement majestueux, et Magdalena traversa la salle telle une flèche fendant les aires. Elle éclata la vitre pour s’envoler, et fut poursuivi par une nuée de flèches délivrées par les fanatiques. Elle pris refuge dans une ruelle avoisinante et s’assura de la santé du petit être. Il respirait encore. Quel soulagement ! Mais que devenait l’elfe et Thiodar ??


Dernière édition par le Lun 4 Fév - 1:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
Thiodar Kelvir
Epeiste
Thiodar Kelvir

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 02/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: L'arc tranchant

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeVen 1 Fév - 23:37

Thiodar avait remercier L'ange comme il se devais, Il comprennais qu'elle voulait vivre. Mais Thiodar devait tenir pour laisser aux innocent le temps de fuir. L'ange s'envola avec le lutin et il avait perdu l'elfe de vue. Thiodar s'enrage dans le combat. il saisit un garde et lui mords l'epaule avant de l'assomer. Ils étaient trop nombreux, Thiodar n'aimait pas mais il devait les blesser serieusement cette fois. Plus le choix! Thiodar se fai saisir le bras gauche par un garde qui avait remarquer sa tendance a assomer...Le jeune guerrier lui tranche la jambes droite. Ce fut plus facile pour Thiodar qu'il ne le croyait...son maitre l'a bien formé. Il saisit la hache d'un mort et la lance sur un autre garde. Un lancier s'apprete a charger! Thiodar saisit une lampe et la lance et le pauvre fanatique fut brulé au visage. Un moment, il regarde autour de lui: les survivants se sont enfuis. A présent, il devait faire de meme, sa blessures n'allait pas tenir un autre combat intense...

T-*Mon journal! ou est il?*

Thiodar voit son livre, celui ci est barré par des gardes. Thiodar pris une dague sur un cadavre et la lance sur un corde, celle ci se casse et la lanterne du plafond tombe sur eux. Thiodar saisit son journal et le range. Il pouvait partir. Quand celuic qui avait ouvert la porte lui ordonna de se retourner. Thiodar obeit et voit qu'il etait devant lui et les autres se sont arretés. La fentre qu'avait prit l'ange n'etait pas loin...Thiodar pense....allait il l'utiliser?

Fana-" Tu vas mourir monstre! a cause de toi, la trauqe va prendre des semaines!"

T-"Dis moi: Quel est ton but dans la vie?"

Fa-" Mon but est d'accomplir le projet de dieu! purifier ce monde des non humains! Notre dieu triomphera et ma foi me soutient!!"

T-"Est ce la foi ou la peur? tu sais que si tu refuse de le servir, tes freres te tueront... Je vais te dire une chose: Je sers quelque chose de plus utile et sacré que ton dieu!"

F-"Qui peut avoir raison de Dieu?"

T-"Le libre arbitre! et je vais te le montre maintenant!"


Thiodar leve son épée. un vent leger emanait de lui et ses yeux brilles. Il se concentre intensement. soudain, une aura blache en toura l'épée. Thiodar donne un coup sec horizontale dans l'espace. Une aure en forme d'arc de cercle se dirige vers le fanatique. C'etait l'arc tranchant! La technique êrcute de plein fouet le chef et celui ci s'ecrase contre le mur, provoquant une enorme poussuire qui recouvre l'auberge. Thiodar profite pour saute par la fentre deja brisé et cour en remetant sa capuche. les fanatiques dehors étaient trop occupés a voir ce qi se passait a l'interieur Il court au hasard. comme un fou, jusqu'a trouver un lieux etroit et sombre, un lieu sur! on dirait une sorte de mini rue? C'est ça une ruelle? Qui peut bien etre ici? Thiodar chercha du regard, mais sa visions etait brouillés. et puis, une douleur forte arrive brusquement. Thiodar ne pu s'empecher de gemir durant un petit moment. Il lache son arme, tombe a genoux et les mains sur le sol. Il regard son ang couler de son plastron...ainsi l'utilisation de l'arc tranchant avait reouverte sa plaie... comme il le craignait.

T-"Huuuuu....au moins...des personnes vont peut etre vivre... et j'y suis un peu pour quelque chose...."

Il savait que c'etait idiot de se battre dans son etat, mais il devait faire quelque chose pour sauver ces gens...Avec ses dernieres forces, Thiodar arrive a s'appuyer contre un mur, main gauhce sur la plaie. Qu'allait il faire? Il pouvait tenir... mais qui il pourrait voire pour se soigner dans cette ville? Il y avait il quelqu'un dans cette ruelle? ou devait continuer seule, encore un fois....sous un coup de delire, Thiodar lache pour lui meme

T-"Dommage... Même si c'etait un faux espoir, j'aurai qui sait pu avoir une amie.... une vraie amie, un premier ami... Dearane ne compte pas..lui etait un pere pour moi..... Pourquoi suis je condanné a rester seul?"

Thiodar regarde le ciel malgré sa faible vison et meditant sur cette question...sa vie tenait qu'a peu... a L'espoir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jhalam Saarïs
Assassin
Jhalam Saarïs

Masculin Nombre de messages : 17
Race : Elfe noir
Camp : Neutre
Métier : Assassin
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Le Dhrazzar

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeJeu 7 Fév - 20:22

Jhalam dégaina sa seconde dague quant un gros balourd et son clone traversèrent le plafond. Son adversaire surprit, ne fit pas attention à la lame qui serpentait dans l’air. Celle-ci l’éventra dans un sifflement. L’assassin était juste devant lui, un genou posé à terre. Cet instant d’inattention lui avait été fatal. Un autre adversaire se précipita vers lui brandissant une énorme claymore. Jhalam esquiva le coup de taille avec un magnifique flip arrière. Ses lames se croisèrent sur sa poitrine et quelques secondes après il tranchait à nouveau une gorge. Il jeta un coup d’œil dans la pièce qui avait été une taverne il n’y a pas si longtemps. La situation dégénérait, ces fanatiques ne lâchaient pas prise malgré les pertes qu’ils subissaient. Bientôt la garde royale interviendrait, ce ne serait plus aussi facile. L’un des inquisiteurs leva une torche et enflamma le bar remplit d’alcool. Les nains avaient sortit leurs haches, il ne se rendrait pas aussi facilement. Il rigola intérieurement en pensant que leur opiniâtreté lui servirait de diversion pour quitter cet endroit. Son regard se posa sur l’ange qui venait de ramasser son lutin inconscient et qui commençait à mettre les voiles. La fenêtre c’était plus indiqué. Il faut croire qu’il était télépathe car elle la traversa suivit d’une volée de flèches. Qui d’autre aurait put avoir l’idée de filé par celle-ci précisément sinon lui ? Il se passa de la pommade, admirant sa logique implacable. Mais maintenant les fanatiques s’avançaient vers lui en bandant leurs arcs. Purs réflexes. Il renversa la table devant lui et se réfugia derrière. Les flèches se plantèrent dans le bois épais, sans pour autant le traverser. Il devait réagir très vite où il serait piéger. Avec réticence il lança une de ses fioles de poisons aux effluves toxiques après s’être emmitouflé le visage sous un linge qu’il avait enduit de liquide. Ca sentait mauvais, mélange de bière, de soupe et d’alcool fort qui lui montait à la tête. Il jeta un coup d’œil par-dessus la table, deux archets convulsionnaient au sol, tandis qu’un autre hurlait en se cachant les yeux. C’est là qu’il vit le chevalier noir frappé dans le vide. Une onde de choc qui propulsa ses adversaires contre le mur, puis il s’éclipsa par la même fenêtre, poursuivit par deux autres archets. L’assassin fonça à son tour vers la fenêtre brisée. Les deux hommes se retournèrent et s’en avoir le temps de dégainer s’écroulèrent au sol, morts. Il monta sur celle-ci mais un homme lui attrapa le bras et le tira en arrière en brandissant son sabre. Jhalam surprit bascula et toma au sol. Roulant sur le côté il esquiva de justesse la lame qui s’enfonça dans le sol. Sournoisement il lui lança un coup de pied entre les jambes et se releva rapidement avant de sauter par la fenêtre à son tour. Il trottina jusqu'à une ruelle et retrouva le chevalier noir. Il rangea ses dagues et arracha le linge imbibé d’alcool. Il s’adossa contre le mur et s’aperçut qu’il avait une entaille au niveau des côtes. Il inspira profondément et dit en entendant les derniers mots de Thiodar :

« Hahaaa…tu n’es jamais seul quand la mort t’accompagne »

Un ricanement s’en suivit, finalement il s’en était sortit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryon
Bizut
Eryon

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 29
Race : lutin
Camp : neutre
Date d'inscription : 31/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Metamorphose

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeVen 8 Fév - 17:20

Pendant un moment, le lutin parti aux pays des rêves, là ou il se voyait comme un être puissant, entouré d’or et d’argent, respecté de tout le monde et surtout il avait un pouvoirs sur tout le monde, pendant qu’il rêvait, des tas de chose c’étaient passées, dans son inconscient il se mit à parler avec des mots incompréhensible, en tout cas il semblait heureux, oubliant la taverne et ses guerriers, soudain son rêve prit une forme opposé au bonheur, lui qui se voyait entouré d’argent se retrouva soudainement entouré d’une brouillasse grisâtre, le lutin se mit a crier dans son rêve ainsi que dans...

" NOOOOOOOOOOON ! "

Il se réveilla en sursaut, la respiration saccadée, ça tête lui faisait horriblement mal, il avait l’impression d’avoir reçu un centaure sur la tête, ou même un troll, Bref ! Il râla quelque peu d’avoir quitté son monde imaginaire pour retourner dans la dure réalité, là ou il était considéré comme un simple lutin inoffensifs, il observa son lieu actuel et trouva l’endroit étrange, des objets y étaient posés, le sol était mou comme les parois, on aurait dit du tissu, la créature se leva, et gravit les couture du sac pour arrivé à en sortir.

Enfin, il passa ça tête à l’extérieur, et prit en compte qu’il n’était plus à la taverne mais dehors, dans une rue, sombre, un peu perdu il leva la tête et vit un être qu’il avait déjà vu, une jolie fille, et puis une fois les souvenirs remis en tête, il s’exclama ;

" Vous ? Mais…"

Dit-il, surpris, il sortit entièrement du sac, et se laissa glisser tout le long des jambes de cette ange pour regagner le sol, il fit quelque pas pour ce dégourdir les pieds, et palpa tout son corps, il semblait avoir oublier quelque chose, puis un soupir résonna, la petite créature ne semblait pas être dans sa meilleurs humeur ;

" Mais où sommes nous ? Mon sac…il est où ? Oh ! Non ! Tout mais pas ça ! "

Il se gratta la tête, et regarda chaque recoins de la rue, il se demandait bien où il se trouvait, et pourquoi était il seul avec cet ange. Après avoir reprit totalement sont état conscient, il se rappela très bien que quelque chose lui était tombé dessus lorsqu’il avait voulut récupérer son bien précieux.
Il se tourna vers la jeune demoiselle, celle qui l’avait sauvé de cette taverne, bien sûr le lutin n’en n’avait pas le souvenir, tout se qui pouvait dire sur elle c’était qu’il y’avait un joyeux bordel dans son sac.


" Bon ! Euh…pouvez vous me dire pourquoi sommes nous dans cette rue tout les deux…et seulement tout les deux ? Je crois que j’ai loupé un épisode ! Non ? Où sont les autres ? "

Demanda t-il, défigurant un cafard qui passait prés de lui, après cela il se posa sur un pavé qui était déchaussé de son emplacement, et observa les hématomes qu’il avait sur son bras, il semblerait que son combat avec ce guerrier colosse lui ait laissé quelques marques douloureuses, mais pour le lutin c’était de vrai blessure de guerre, jamais il n’avait eu de telle hématomes, d’habitude quand les ennuies approchaient il fuyait quand son pouvoir lui faisait des caprices.

" Sale humains ! Vous savez qui ils étaient ? Je ne m’y attendais pas à celle là ! Ils m’ont ruiné mon repas ! Les abrutis ! L’assiette était encore pleine ! Même pas eu le temps d’en emporté pour plus tard ! Les sauvages si j’en ai un devant moi je réduit en poussière ! "

Dit-il, poing serré, le lutin était révolté, il avait laissé sur le lieu de combat son sac qui contenait tout se qu’il volait, il pouvait craché sur son argent qu’il comptait se faire avec, il soupira pour bien souligné son mécontentement. Puis il se leva, d’un pas déterminé il commença à se diriger vers le bout de cette pour retourner a cette taverne, il ne fallait pas qu’il laissa son petit trésors là bas ;

" Ils vont voir ce qu’ils vont voir ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeDim 24 Fév - 2:56

Magdalena regarda Eryon s'engouffrer dans la taverne et espéra qu'il survive suffisamment longtemps pour prendre son livre et s'échapper! Ce lutin ne meritait pas de mourir d’une main de fanatiques. Sur ce, elle s'engouffra dans les ruelles sombres de la cité pour disparaître du regard de tous. Quelque temps plus tard elle sentit une présence hostile qui la pistait. Sans se retourner elle s'engouffra dans l'impasse qui s'ouvrait devant elle. Arrivé au bout du coupe gorge, face au mur et avant que l'étrange individu ne s'engage à son tour dans la même impasse ; elle déploya ses ailes et s'envola.

Elle savoura l'instant privilégié que pouvait passer les anges dans le ciel de Gaïa. Le vent, le froid, l'humidité pur de l'air s'étalait le long de ses joues et de son corps pendant son vol. L'air, tout autour d'elle, s'engouffrait de façon désordonnée dans ses vêtements. Cela la faisait frémir! Mais soudain; elle remarqua un étrange halo de lumière à quelque pas d'elle. Juste au dessus de l’impasse. Un ange l'observait sans pour autant se cacher. Finalement, sans geste de provocation ou autre l'ange s'enfuya si rapidement qu'on eut dit une projection élémentaire. Magdalena resta plantée là quelque instant puis reprit ses esprits lorsqu'une flèche vint se ficher dans sont épaule. Parsambleu, un autre fanatique! Ils arpentaient les environs désormais. Il serait plus que temps de quitter la ville! Ces humains, tous des fous...

Elle eu un air surpris lorsqu'elle remarqua deux de ses compagnons de fortune adossés dans une ruelle en train de cautériser leurs plaies. L’elfe et le… Le jeune homme.


-"Hé bien les deux fauves s’en sont sortis dirait-on!!"
murmura t'elle.
Elle rasa la surface des maisons pour disparaître de la vue des fanatiques et s'arrêta sur le toit juste au dessus des deux gaillards. L'ange les apostropha amicalement:

-"Alors, comment va!?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
Thiodar Kelvir
Epeiste
Thiodar Kelvir

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 02/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: L'arc tranchant

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeDim 24 Fév - 11:40

Thiodar revint a la réalité quand l'elfe lui parla. La mort sera la pour moi? Thiodar resta pensif longuement.... Toute sa quête pour découvrir qu'il va avoir comme seul compagnon la mort? Une des dernieres phrases de son maître lui revint à l'esprit: "Personne n'est né pour vivre seul!" Thiodar reprit confiance. Le peu de repit que lui a été accordé lui a permit de recuperer assez de force pour se faire un nouveau bandage. Il detache son plastron et dit a l'elfe noir

T-"Merci de ton reconfort, l'ami! Mais je refuse de mourir aujourd'hui et de donner tort a mon maître! Moi seul décidera si la mort sera mon compagnon ou non aujourd'hui"

Thiodar enleva le bandage couvert de sang. Découvrant la plaie a la poitrine, fort heureusement, la plaie ne s'est pas complétement rouverte. Thiodar continu de fouiller dans ses affaires, posant un instant son journal. Visiblement, il restait assez de bandage que pour une fois. aprés ça. Il n'aura plus de quoi se soigner. Soudain, alors qu'il appliquait les dernieres gouttes de produits, Un bruit de battement d'ailes retentit, suivit d'une douce voix. Thiodar leva la tête, c'était L'ange, Thiodar sourit et répondit a la question

T-"Je suis toujours en vie, c'est pas mal et c'est un peu grace vous. Merci... J'ai desormais une dette envers vous! J'en connais peu capable de prendre la peine de me sauver!"

Thiodar faisait allusion au moment ou l'ange avait lancé son arme sur un garde qui allait occire l'humanoide. Mais aprés, son visage se change en regret, en culpabilité.

T-"Et j'ai sottement continuer le combat... J'ai prit le risque de rendre votre action vaine... J'en suis profondément désolé d'avoir montré autent d'ingratitude... Mais je...j'ai eu la volonter de donner aux innocent une chance de s'enfuir et de se cacher... tout comme vous avez eu la volonté de lancer votre arme pour me sauver et je refusai regarder un nouvelle une telle injustice sans pouvoir rien faire.... Pourriez vous un jour me pardonner?"

Thiodar finissait cette phrase en commencant a mettre le bandage. Il n'esperait rien de la part Magdalena, mais c'était la moindre des choses de dire merci et il etait conscient des risques qu'il avait prit et ce faisant, il s'etait montré ingrat. Il le savait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jhalam Saarïs
Assassin
Jhalam Saarïs

Masculin Nombre de messages : 17
Race : Elfe noir
Camp : Neutre
Métier : Assassin
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Le Dhrazzar

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeLun 25 Fév - 13:48

Jhalam toujours adossé au mur pansa son estocade aux côtes. Il lâcha un petit gémissement, mélange de douleur et de plaisir. Il n’était pas souvent blessé, alors quand ça arrivait il en profitait, sachant que l’automutilation n’était pas tolérer par sa caste. Être blessé, c’était être encore vivant, une nouvelle expérience, une sensation particulière. Son esprit fit le débriefing de la situation. Il possédait maintenant trois compagnons d’infortunes. Où était donc passer le lutin ? Il déplora que la petite chose est disparue, compromettant ses plans. Mais tout compte fait c’était peut être mieux. Son regard se posa à nouveau sur Thiodar quand il lui répondit. Il esquissa un sourire, cet homme lui semblait si pathétique. Il aurait presque eu pitié de lui s’il possédait encore un cœur. Ses élans d’héroïsme lui donnait la nausée. Son Dhrazzar l’avertit du retour de l’ange. Il leva les yeux vers elle et ne lui répondit pas. Après tout c’était de sa faute si la situation avait dégénéré. Et puis il n’aimait pas les anges. Déchu ou pas, ce n’était parce qu’ils avaient des ailes qu’ils pouvaient tout se permettre. Encore, elle aurait été une drow… Le chevalier était salement amoché. L’idée de l’achever lui traversa l’esprit mais il se tut et le laissait profiter de ses blessures. Puis il explosa de rire quand Thiodar lâcha sa tirade. Il n’était vraiment pas du même monde. Il ne comprenait pas pourquoi il s’acharnait à dévoiler ses faiblesses. Il le voyait déjà se sacrifier pour une cause perdu d’avance. Si bien qu’il répliqua sur ces mots acides en applaudissant :

« Joli discour, plein de vergue ! »
« Juste un détail, quand je pense que tu t'imagines avoir réparé des injustices…ça me donne envi de gerber . »
« Que crois tu avoir sauvé ? des innocents ? Mais personne est innocent mon brave. »
« Cette foutu taverne était remplit de toute la vermine de Silvermath, voleurs, brigands, assassins et j’en passe »
« Ah lala Je me délecte déjà des représailles sur ces pauvres habitants, quand la chasse aux xénos se sera étendu à toute la ville. »
« Mais tout de même quel hypocrisie ! tu es là à faire la cour à cette fille après avoir laissé derrière toi une ruine fumante bondée de cadavres. Et tout ce que tu trouve à dire c'est : j'ai eu la volonter de donner aux innocents une chance de s'enfuir et de se cacher»
« Je t’applaudis le héros… il en faut plus des gens comme toi, ça fait tourner mon commerce »


Il finit sur un ricanement sordide et remettant sa capuche continua :

« Aller j’ai des choses plus sérieuse à faire … ce monde ne mérite pas d’être sauvé »

Il se tourna vers l’ange et dit :

« Hey, t’en a fait quoi du lutin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryon
Bizut
Eryon

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 29
Race : lutin
Camp : neutre
Date d'inscription : 31/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Metamorphose

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeLun 25 Fév - 16:59

Pendant ce temps à la taverne…

C’est en champ bataille que fut transformé ce lieux convivial, où il y’a quelques heures déjà des nains, des elfes, des tueurs, des voleurs, des riches, des pauvres, des serviteurs, tous rigolaient, mangeait, trahissaient, violaient les serveuses, jusqu'à l’arrivée des perturbateur, a partir de ce moment l’ambiance changea radicalement, armes, sang, crie, tout ce qui pouvait être qualifié de barbarie. A la fin, il ne restait plus rien dans cette taverne, les tables étaient cassés, le planché était recouvert par de la nourriture encore tiède, des cadavres jonchaient par ci par là, les armes étaient tombées à terre, les fenêtres, les portes étaient défoncées, laissant passer un courant d’air froid, pour compléter le paysage morbide.

Plus personnes à l’horizon, seul une minuscule silhouette amenait un signe de vie dans la taverne, une silhouette qui appartenait à un lutin, être qui n’était pas revenue ici pour passer le temps, non ! Il était juste ici pour récupérer ses biens qui étaient cachés quelque part, il fouilla le sol, passant avec une expression de dégoût entre les morts qui libéraient leur litre de sang. Cependant, comme toute situation avait du bon, Eryon pu s’approprier la richesse de l’ex-clientèle ; argent, objet, papier, la créature sans se soucier du geste irrespectueux qu’il pratiquait en ce moment, prenait tout, ne voulant pas laisser le moindre petite choses qui pourrait être le seul héritage des proches des cadavres, en clair il continuait de voler qu’importe les événement passé.

Bien vite, il se retrouva les bras extrêmement chargé, et il n’avait toujours pas trouvé son sac, qui était la seule chose qui lui appartenait vraiment. Voyant qu’il ne pouvait explorait plus avec tous ses objets, il fut obliger de faire un tri, ce qui réduira considérablement la charge, ce qui permis a Elyon de continuer.

Soudain, un craquement résonna, la créature ce figea sur place, le bruit venait de l’étage, le bruit poursuivie, une ombre apparue sur les marches des escaliers, quelque chose ou quelqu’un descendait lentement, bientôt Elyon aperçut une lame d’épée, l’individus continuait de descendre, puis l’arme tomba, suivit d’un corps qui dévala les marches par des impact rude.

Le lutin leva un sourcils, et observa la masse épuisée qui traînait au pied de l’escalier, il ne savait pas quoi faire, avancer, rester figé ou bien courir vers la sortie, ça décision fut de passer incognito, il se cacha derrière une lame de couteaux qui était planté solidement dans le planché. Eryon regarda discrètement l’inconnue, il semblait très fatigué ou blessé, quoi qu’il en soit il paraissait dans l’incapacité d’attaquer, ce qui réduira le danger. L’inconnue se releva, il s’agissait d’un jeune homme, l’épaule ensanglanté, il ramassa son arme qui d’après sa lame salie d’une couleur pourpre, avait du servir à se défendre ou à attaquer.

Le jeune humains, avança doucement, le pas lourd, tandis que le lutin s’aplatissait sur la lame froide du couteau, l’humain trébucha plusieurs à reprise dans les corps inertes, et se releva avec de plus en plus de mal, il déambula et retomba violement par terre, cette fois, face au lutin, qui se vu pâlir progressivement. Le jeune humain ouvrit ses yeux et regarda la créature, l’expression de son visage prit un air assez menaçant, en voyant cela, Eryon se retira de ça cachette avant que la main du jeune homme vienne le prendre, ce dernier se releva et leva son épée avec une certaine maladresse :

" Jusqu’au dernier ! "

S’exclama t-il, le lutin le dévisagea et en conclu que ce jeune là devait être l’un des dernier ennemi qui avait mis la taverne sans dessus dessous, la créature se faufila sous les assiettes, les bouts de table, mais ce jeune guerrier avait l’œil, il repéra à chaque fois la localisation de Eryon, qui se retrouva bien vite dans un situation où les chance de s’échapper était mince. Il ce retrouva à nouveau coincé, il regarda l’humain, qui semblait avoir repris des forces ;

"Sale chose ! Profite de tes dernières minutes ! "

L’humain leva son épée, continua d’avancer, le lutin secoua ses mains, essayant à tout prix d’utiliser un extrait de ses capacités de métamorphose, mais rien, il recula jusqu'à s’entraver à son tour, et c’est avec surprise qu’il retrouva son sac, Eryon l’ouvrit et chercha quelque chose qui serait utile à la situation actuel. Après quelques seconde de panique, il trouva, il sortit une petit bille métallique, une cordelette sortait de l’objet, la créature tira dessus, activant l’objet ; des lames sortirent de la boule, puis se mirent à tournoyer rapidement, faisant léviter l’objet métallique dans les aires. L’humain porta son attention sur l’objet qui s’approchait doucement mais sûrement de son visage, les lames tournaient de plus en plus vite, une fois suffisamment prêt du visage du jeune homme, la boule éjecta ses lames qui se plantèrent dans les yeux du jeune guerrier qui lâcha son arme rapidement, et cria de douleur, Eryon fit un sourire satisfait ;

" Rasoir automatique ! Fait par moi et uniquement moi ! Je vous l’offre si vous voulez ! Et excusez moi du problème technique jeune barbare ! J’ai oublié que je devais revoir la fixation des lames ! A bientôt ! "

Le lutin prit son sac et sortit de la taverne avec vivacité, une fois dehors, il se frotta les mains puis décida de reprendre chemin, avec son sac seulement, ne voulant pas retourner dans la taverne pour récupérer les objets qui avait récolté, le contenue de son sac lui avait été soudainement suffisant.
Il circula, et croisa plusieurs reprises des gardes, tous avaient un même sujet de conversation ; la recherche d’un homme, le lutin décida de s’éclipser, et de ne pas utiliser les portes principales pour sortir.
C’est en passant par les petites rues qu’il entendit des voix résonnées, des voix familières, il décida de s’en approcher, et aperçut trois personnages qu’il connaissait, enfin sauf un qu’il connaissait que de vue ;

" Le lutin est là ! Vous devriez parler plus fort ! Il reste encore des intrus qui ont une dents contre ce qui n’est pas humains dans les rues ! Si vous voulez les attirer parler plus fort ! "

La créature avança vers le groupe, et posa son sac à dos, puis regarda l’elfe avec un sourire, presque invisible ;
" Je vois que tu as réussis à en sortir vivant ! Le contraire m’aurait étonné ! "

Il regarda les deux autres; l’ange et l’homme qu’il ne connaissait que de vue, puis il remit son sac sur ses épaules ;
" En tout cas ! Je vous souhaite bonne chance pour sortir de la ville ! Les gardes sont beaucoup plus et bien armée ! Ils recherchent certaines personnes ! Et une plus particulièrement ; un homme apparemment…pour une fois que ce n’est pas moi ! Alors attendez vous a ce qu’il face des petites fouilles à votre sortie ! Quand à moi je prends un chemin personnalisé ! Adios ! "

Sur ce la créature s’approcha d’un pavé et tenta de le soulever, quand il s’aperçut qu’il était dans l’incapacité de la soulever, il se gratta la tête puis se tourna vers les trois avec un sourire presque forcé ;
" Euh ! Quelqu’un peut m’aider ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeMar 26 Fév - 2:40

C'est vrai que des feux s'allumaient dans le quartier ça et là. Il serait plus que temps de décamper vite fait bien fait. Magdalena était choquée devant l'indifférence de l'elfe noire. Elle constata que l'elfe était semblable à tout ce qu'elle avait pu haïr dans sa jeunesse. Son arrogance, ses propos méprisants parfois faciles ne forçaient pas l'admiration.

l'attaque gratuite était son credo bien plus que l"humanité . Il est vrai qu'il est plus facile d'ignorer un individu ou de l'aider mais trop, c'est trop , il en devenait absurde car ses motivations étaient obscures à tous. L'ange préféra ne pas répondre à cette outrecuidant! De toutes les façons il aurait sa réponse car le lutin venait d'entrer dans la ruelle. A cet instant ,Elle se retourna vers Thiodar. Celui-ci Enlevait ses bandages découvrant ainsi une large cicatrice à la poitrine.

« Quelle curieuse cicatrice que voici » pensa-t-elle.

Cette homme, si l'on peut l'appeler ainsi, était énigmatique. Des dents pointues, des oreilles pointues, des cicatrices qui suggeraient une telle violence.... . Enfin bref tout ces caracteristiques ne s'accordaient pas! Thiodar n'appartenait en apparence à aucune race. Mais ce qui l'intéressait chez lui était que son entourage lui importait , qu'il avait un certain respect de l'autre. Il pensait d'abord aux conséquences de ses actes. Enfant, il avait du souffrir . Elle se félicita de l'avoir aidé, comme le lutin il ne méritait pas de mourir; du moins pas encore.

D'ailleurs en parlant de petites choses en voici une qui n'arrive pas à soulever un pavé. Eryon montrait un grand empressement à vouloir quitter la ville, mais son enthousiasme fut freiné par le poids de la pierre. Il se mettait à quémander de l'aide.

« Euh ! Quelqu’un peut il m’aider ? » demanda le lutin.

Elle, qui d'habitude ne faisait confiance à personne se demanda s'il était peut-être pas temps de laisser son malheur de coté et d'aller de l'avant. Pour la deuxième fois consécutive elle allait secourir Eryon.

"Je vais t'aider, mais cela va faire déjà deux fois! As tu de quoi payer??" S'amusa t'elle."ta dette s'allonge..."
"Mais je ne t'avais rien et ne t'ai toujours rien demandé!" rétorquât il. "je vais me débrouiller seul ..."
"C'était une boutade! Cesse de faire ta mauvaise tête. Ne serais tu pas quelque peu misogyne?"


Elle descendit de son perchoir pour apporter son aide. Elle glissa son épée sous le pavé et fit levier avec. Mais celui ci ne bougea pas, son épée non plus comme si une force profondément enfouie tirait le pavé dans les profondeurs de la ville. Elle força avec une deuxième épée, une épée élémentaire, mais ne parvint à rien de plus satisfaisant.

« Qu’est ce que cela ?? » dit elle surprise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
Thiodar Kelvir
Epeiste
Thiodar Kelvir

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 02/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: L'arc tranchant

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeMar 26 Fév - 22:55

Les mots de Jhalam étaient dur et froids.. voir même méprisant, meme s'il marquait des points. Les yeux de Thiodar s'enflammerent. Il allait entrer dans une colére...Qui etait cet elfe pour le juger, ainsi que le monode? Mais au final, il se calma rapidement de lui meme et finissait de se panser. Pendant qu'il remetter son plastron, il prononca une dernieres parole a l'elfe noir

T- "Ecoute... Je ne vais te mepriser ou te hair... Tu as raisons de dire que la taverne grouillait de brigands et qu'en permettant la fuite le peu de personnes n'ayant rien fait de grave comme cet enfant, j'ai permis a des brigands et voleurs de s'enfuir..."

"Mais je dois te contredire sur un point: Je ne cherche pas a repandre la lumiere ou a chasser les tenebres. Car sans tenebres, la lumiere ne peut exister et inversement... Je ne cherche non plus une place au paradis ou les faveurs d'un dieu ni a reparer toute les injustices du monde.... Je suis qu'un être libre. Si je fais tout cela, même si c'est peut être vain et sachant les conséquences, c'est parce que je l'ai choisit! Ce monde ne merite peut etre pas d'etre sauvé, mais elle merite d'être libre!"

"Maintenant, pense ce que tu veux, c'est ton choix...ta liberté!"


Thiodar voulait dire dans son discour qu'il etait quelqu'un croyant au libre arbitre. Et qu'il a fait tout cela pour aider les gens. Car c'est son choix. Thiodar finit de rattaché son plastron et se releve pour voir le lutin et l'ange s'affaireer sur un etrange pavés.Thiodar se leve avec moins de difficultés que tantot, mais il devait toujours se reposer.

T-"Navré de m'être importé et de vous paraitre impoli, mais puis je savoir, si vos humeurs le permette, vos noms?"

Thiodar regaine son arme et serra fort son journal. Aprés ces evenements, c'etait la moindre des choses de savoir les noms de leurs compagnons de fortune. Il examina la pavés

T-"Hmmmm... Impossible de le soulever... et si on tente de l'enfoncer? il y aura t il mecanisme ou piege ou autre chose...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jhalam Saarïs
Assassin
Jhalam Saarïs

Masculin Nombre de messages : 17
Race : Elfe noir
Camp : Neutre
Métier : Assassin
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Le Dhrazzar

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeLun 3 Mar - 2:38

Jhalam observa calmement les yeux de Thiodar passer de la colère au calme plat. Intéressant pensa t’il, le chevalier n’était pas dénué d’intelligence. Puis il écouta attentivement son long discours vide de sens pour lui. Il était l’un des messagers de Kina, la déesse de la mort, ses actes, sa vie étaient un don qu’il lui faisait. La pseudo liberté dont il parlait ne le concernait pas. Il n’avait pas vu la déesse, ni sentit son regard à chaque vie enlevée et encore moins son étreinte dans ses rêves. De toutes façons elle ne s’intéressait jamais à un être inférieur comme ce chevalier en noir. Il resta silencieux méditant sur l’état de son stock de poisons. Puis le lutin pointa son nez. Toujours aussi familier, il faudrait lui apprendre un jour à garder sa place. Il repoussa ces pensées et lui lança un sourire carnassier en signe de réponse. Il écouta attentivement les paroles de son compagnon. Ces informations étaient importantes, il faut croire qu’elles avaient échappé aux autres. Il brisa le silence et dit :

« Qui cherche t’il ? »

Il tourna son regard perplexe vers Thiodar. Une chance sur deux pensa t’il. Puis il se tourna à nouveau vers Eryon qui essayait de soulever un pavé. Qu’espérait t’il ? Passer par les égouts ?
Il valait mieux affronté les gardes que ce qui rodait sous la ville. On lui avait raconté des histoires peu reluisantes. C’est alors que l’ange se mit à son tour à tenter de le soulever à l’aide de ses deux épées, mais sans succès. Et voilà maintenant que Thiodar voulait appuyer dessus. Il lâcha un soupire et dit :


« Attendez…je suis sûr qu’il existe pleins d’autres moyens de s’échapper de ce guêpier. »

Mais déjà les pas des soldats se rapprochaient, les tambours battaient la chamade, et les hommes criaient. Des chiens, il y avait des chiens. Saleté de bestioles, il ne pourrait pas fuir très loin avec ces molosses aux trousses. Il grimaça, il détestait se retrouver coincer comme un rat, mais maintenant il n’avait plus le temps de pleurer sur son sort, ils leur faudrait entrer le plus vite possible. Il tritura ses dagues, les chiens s’approchaient et il n’avaient jamais été ses amis. Il écarta l’ange du bras et mit un genou à terre. Il posa sa main sur la dalle et ouvrit son Dhrazzar. Ce qu’il ressentit le fit frissonner, mélange de peur et de plaisir. Il leva la tête vers l’ange et reprit :

« La dalle est scellée par des incantations lumineuses, si t’a été un ange tu devrais pouvoir les faire sauter… »

Son regard se tourna vers Eryon, il était lourd de sens et il murmura :

« Tu es sûr qu’il n’y pas d’autres issus ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryon
Bizut
Eryon

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 29
Race : lutin
Camp : neutre
Date d'inscription : 31/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Metamorphose

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeLun 3 Mar - 17:36

L’ange fut la première a porter son aide, et lui fit remarquer que ce n’était pas la première fois, et Eryon prit la remarque avec froideur, d’ailleurs il ne se gêna pas de répondre, d’ailleurs l’ange sembla amusé de son caractère ;

" Misogyne ? C’est quoi ça…euh…non sûrement pas ! "

Il vu le sourire que lui adressait l’elfe, et Eryon se contenta de lui répondre à ça question ;

" Il recherche juste un homme ! Qui ? Je sais pas ! Pourquoi…tu crois que tu es cet homme ? Et jolie sourire ! "

Le lutin fronça les yeux, depuis le temps qu’il empreintait ce passage, jamais il n’avait eu de problème. D’ailleurs il ce dit que peut être c’était l’un des trois le responsable. Le lutin portait un regard noir sur chacun d’entre eux. Puis l’humanoïde, demanda son nom, il le regarda puis répondit ;

" Eryon ! Et toi ? "

Puis il tenta nouveau de soulever ce maudit pavé, et il essaya même de se glisser par une fissure, mais rien à faire, la pierre ne voulait pas s’ouvrir. Puis des pas de soldat retentirent, des aboiements de chien, tout semblait arriver vers eux. L’elfe tentait d’ouvrir leur passage et conclut qu’il s’agissait d’incantation lumineuse ; quand il demanda à Eryon si il existait d’autre passage, ce dernier, lui fit une sourire narquois. Le seul passage ? Il rigolait intérieurement, il les connaissait tous ses passages dans cette ville, et d’après ses connaissances, il y’en avait plein, des dizaines, une vingtaine, centaines même, mais ces passage n’était pas pour les humains, juste pour les lutins et autre créature de petit taille.

" Autre issus ? Et bien essaye de rétrécir et peut être que tu pourras passé par là ! "

Dit-il, en s’approcha du mur humide et froid, d’un geste précis et vif, il poussa une petite parcelle du mur, et celle-ci s’ouvrit telle une porte en bois, laissant un passage de la taille d’un troue de souris. Eryon soupira, puis regarda l’elfe, avec ce même sourire narquois, plein de malice.

" De vue ! Je crois que tu ne puisses pas passer ! D’ailleurs aucun de vous trois passent ! Mais moi je peux…le problème c’est que ce passage est condamné ! Donc je ne pourrais pas aller bien loin ! Donc c’était l’unique passage…pour cette partie du territoire ! Les autres sont éparpillés un peu partout ! Mais et encore mais…impossible d’y aller ! Les gardes nous bouche le passage en ce moment même ! Par là c’est cul de sac et si on va là bas ont se jette dans la gueule du loup ! "

La créature ferma le passage, et garda tous sont calme, sachant très bien qu’il avait une chance de s’en tirer, enfin c’était vite dis, fallait il encore que ça chance soit avec lui, puis en y réfléchissant bien, il pouvait tiré quelque chose des trois là, bien sûr il fallait rester amical, bien que ce n’était pas dans son habitude. Voyant que les ombres des chiens et des gardes approchaient, et que les voix annonçaient que d’une seconde à l’autre ils allaient pointer leur nez, le lutin, avec une idée derrière là tête, il claqua des doigts, d’où sortit quelques étincelles coloré, la créature força sont sourire, puis observa les alentours, ne voyant rien, il fouilla dans son sac et sortit trois minuscules bocaux en verre, qui contenaient des être infiniment petit, des sortes de puce noir, il ouvrit les bocaux et une envolé de petit point noir en sortit, et ses étranges choses formèrent un mur, elles semblaient se multiplier avec une vitesse impressionnante, barrant le passage à l’ennemie. Le lutin reprit son sac, et fit face au trois autres

" Bon ! Dépêchons ! "

Dit-il, en jetant un regard sur le mur noir, qui semblait fragile, signe que ce mur n’allait pas durer longtemps ;

" Bien ! Une chance que jamais ses puces carnivore volante avec moi ! Bien ! J’ai récupéré assez de mes capacités pour vous escorter d’ici ! Cependant ! Je vous propose cette aide contre un petit quelque chose ! Je veux une chose de valeur par personnes ; argent, bijoux…enfin vous voyez ! Et je vous demanderai de réfléchir vite à cette proposition ! Les puces se reproduisent avec vitesse mais meurt en quelques minutes ! Le mur ne vous protégera pas éternellement ! Bien sûr vous n’êtes pas obligé d’accepter mon aide ! Vous pouvez toujours rester ici pour ouvrir cette dalle ! L’ange à peut être le moyen ! Mais je refuse d’attendre plus longtemps ! Mais si la charmante demoiselle ne trouve rien…préparez vous à combattre…enfin essayez au moins !"

La petite créature leur lança un sourire malicieux, puis claqua plusieurs fois des doigts pour s’échauffer, soudain, le minuscule corps commença à se déformer, il avait pris une espèce de matière modelable, comme de la cire de bougie fondue. Le corps prit de la hauteur et s’allongea, les bras poussière, comme les jambes, les doigts se collèrent, tout se modifia, puis en quelques minutes, le lutin reprit forme, une forme imposante ; un cheval au pelage noir et une crinières brune, tout les ailes qui lui venait de pousser en avant de son dos. La nouvelle créature se tourna vers les trois individus, et étendit ses ailes, et claqua solidement ses sabots sur le sol, pour leur demander leur décision, il fallait faire vite, cette transformation consommée énormément d’énergie, Eryon devait puiser dans toutes ses réserves. Le mur de puces commençait légèrement à perdre de son ampleur, le cheval ailé commença à battre ses ailes, s’apprêtant à s’envoler, sachant qu’il avait juste assez de force pour prendre son envole et partir a quelques kilomètre du village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitimeDim 9 Mar - 23:04

Magdalena savait que le mur vivant finirait par tomber, Elle lui fallait le renforcer.

-"Tienbra fortifis" dit l'ange.

Des formes sombres sortirent du sol et s'entremêlèrent pour former un bloque de mana noire solide et compacte. Elle érigea derrière ce premier rempart un mur de ténèbres pour donner un peut de repris à ses compagnons. Pourquoi fallait-il que dans ce monde personne n'aide gratuitement son prochain. C'en était exaspérant, Ces compatriotes manquaient singulièrement d'humanité!!

-"Où diable va le monde avec pareils énergumènes" pensas-t-elle

Le lutin voulait les aider en les détroussant. Voila un marché des plus viles et sournois. Comment un corps si petit pouvait-il renfermer autant de malice. Elle refusa l'offre, après tout elle pouvait voler car elle possédait des ailes, nécrosé, soit dit en passant. Elle n'avait besoin d'aucune aide. Elle avait envie d'en donner mais personne n'avait de reconnaissance.

Les poursuivants arrivaient devant la ruelle, les deux murs leur barraient le passage. Il fallait se hâter et cela était peu de le dire! Ils commençaient à jeter des torches enflammées par-dessus leur obstacle. L'une d'elles atterris sur l'aile gauche de magdalena. Elle ne s'en soucia gère. La moisissure qui avait recouvert ses ailes lui fournissait une sorte de protection. De plus cette amas vivant était plutôt humide. Le feu ne pouvait se propager sur le reste de son corps mais la combustion de l'aile dégageait une fumé toxique pour les êtres vivant.

L'allure que conférait le feu à Magdalena était saisissante. Une partie de son corps était plongé dans l'ombre et l'autre était éclairé par une lumière sans cesse en mouvement. Cela mettait en avant ses formes et son visage impitoyable. Ses yeux trahissais sa dureté qu'elle avait laissé de côté ces derniers un instant. On eu dit un démon ou une succube…

Les lancés ennemis se faisaient de plus en plus nourris, et la fumé se degageait d’avantage. Elle lui fallait prendre les aires au plus vite pour éteindre cette horrible feu de cheminer.

Sans eux? Elle ne savait pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
Contenu sponsorisé




Premiers pas à Silvermarth Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas à Silvermarth   Premiers pas à Silvermarth Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Premiers pas à Silvermarth
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements...
» Premiers pas, premiers clashes
» premier pas dans la sculpture .
» mes premiers truckages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend of Silvermarth :: Le village de Silvermarth :: La tarverne des huits bois-
Sauter vers: