Le monde de Silvermarth est en danger, viendrez vous l'aider ou contribuer à sa destruction ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 La fiole noire

Aller en bas 
AuteurMessage
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

La fiole noire Empty
MessageSujet: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeMar 5 Fév - 1:20

Magdalena s’était vue octroyer une demande d’un seigneur de Guilde qui ne tenait pas à se faire connaître. Elle devait, pour la modique somme de trois pièces d’or, allez récupérer un artefact qui se trouvait dans le désert des arcanes. L’artefact en question été une fiole noir contenant un liquide inconnue. Il se trouvait dans le temple de la haine. Un temple dédié à la haine que vouait Akan contre ses ennemis.

L’ange arriva en survolant les plaines désertiques pour rechercher l’entrée du fameux temple. Le paysage qui s’offrait à elle était magnifique. Des morceaux de temples ensevelis émergeaient sur plusieurs lieux. La vue s’étendait à perte d’horizon. Le premier qu’elle croisa fut le temple de la vie. Une tour sortait du sable chaud, pointant vers le ciel. C’était le seul moyen d’entrer dans ce temple. Elle continua ainsi sur deux lieux, elle croisa toutes de créatures : Des félin momifié, des scorpion noires hypertrophié, des revenants, des squelettes animé par la magie environnante… Toutes sortes de choses subsistaient dans ce coin perdu de Gaïa. Elle repéra enfin son temple. Une statue noire représentant une monstruosité démoniaque empalée faisait surface à cet endroit. On eu dit un cerbère occis par un preux chevalier. Elle vrilla pour descendre en piquet vers la dite tour. Lors de sa descente elle fut attaquée par un rapace aux yeux luisant. Elle prononça une ou deux paroles puis des ronces noires poussèrent sur son corps et l’immobilisèrent. Le malheureux chuta et s’écrasa au sol, tué net. Elle se stabilisa au dessus de sol grâce à un battement d’ailes et atterrit sans mal. D’après ses renseignements, il devait y avoir une fissure dissimulée derrière la statu, c’était l’entrée du temple…

Elle la trouva et s’y engouffra. Il régnait une obscurité à hacher au couteau dans cet endroit. Magdalena dégaina son épée, ou plutôt épée de sa sœur, pour s’éclairer. En effet une lueur blanche assez puissante émanait de l’épée. L’ange avait du mal à supporter cette lumière car elle lui rappelait ses ancêtres et sa vie passée. Mais bon, cela était un mal nécessaire pour progresser dans l’obscurité. Elle fit apparaître une dague d’ombre et s’aventura prudemment dans les méandres temple. L’endroit été humide comparé au désert à l’extérieur qui été brûlant. Des bruit circulaient autour le la jeune femme, mais rien de bien inquiétant. L’informateur avait donné a L’ange une pierre de sauvetage : elle permettait, en lui insufflant un peu de volonté, de faire venir par voie magique un camarade mandaté pour le même travail, mais il serait resté sur les lieux… Elle serra fort cette objet contre elle pour se rassurer et poursuivit la quête de la fiole noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
laune
Bizut
laune

Féminin Nombre de messages : 9
Race : Humanoïde
Camp : Ni bon ni mauvais
Métier : Taxidermiste
Date d'inscription : 21/02/2008

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeSam 1 Mar - 16:47

Laune venait juste de sortir d’une vaste demeure qui appartenait probablement à une personne puissante et riche, au vu du nombre d’employés qui travaillaient pour elle. Elle s’y était rendue dans le but de répondre à une quête. Laune n’aimait pas être au service de quelqu’un d’autre, en fait de manière générale, elle n’aimait pas rendre service tout court.
Pourtant il n’était pas rare qu’elle y soit contrainte ; en temps normal elle vivait de son métier, la taxidermie, mais cela ne lui rapporte pas assez pour mener une vie nomade. C’est pourquoi elle s’était résolue à accepter toute sorte de travail, tant qu’ils sont rémunérés.
Cependant l’offre à laquelle elle avait décidé de répondre ce jour là avait déjà trouvé preneur. On lui dit que c’était un ange qui s’était présenté le premier et qu’il était déjà en route pour le désert des arcanes, le lieu où se trouvait la dite quête. Par soucis de sécurité l’employeur avait mandaté deux personnes, ce qui ennuyait beaucoup Laune car elle trouvait que le travail était pénible mais en plus on lui divisait le salaire par deux. Enfin cela ne l’empêcha pas d’accepter, bien que, elle sera payée uniquement si l’ange utilise sa pierre de sauvetage.
Mais finalement en y réfléchissant, Laune ne trouva pas que la situation était tellement en sa défaveur.


*Si l’ange ne m’appelle pas je cherche un autre travail, et si il m’appelle…Une pierre deux coups, j’agrandis ma collection avec une pièce de choix en plus de toucher la totalité du salaire…parfait ! J’ai toujours rêvé d’empailler un ange mais il est rare d’avoir une si bonne occasion, personne aux alentours et si j‘ai bien compris pas de possibilité de s’enfuir par la voie des airs puisque on sera dans un temple souterrain…(elle jubile) Hmm… enfin… ne t’enthousiasme pas trop encore faut-il qu’il est besoin de toi… *

Laune continua sa route en direction d’une taverne, pensant prendre son mal en patience en cherchant une proie affaiblit par l’alcool…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeLun 3 Mar - 22:34

Magdalena Continuait de progresser dans l'obscurité. Les bruits aux alentours se faisaient de plus en plus oppressants. Finalement le couloir dans lequel elle se trouvait déboucha sur une grande salle voûtée. L'endroit était circulaire et des gouttières crachaient un liquide noir qui coulait dans des rigoles creusées à même le sol. Trois statues étaient postées au centre de la pièce.
Toutes trois des Humanoïdes ou des chimères !

La première était un être solidement charpenté mi chien, mi démon. Des pattes de loup couplées à un corps musculeux se terminant par des cornes de bouc. On eu dit un faune, par sa morphologie, mais beaucoup plus bestial. La deuxième était une entité mi homme, mi araignée. Seul le buste était humain! Ses jambes étaient semblables des griffes et elle possédait quatre paires de deux pattes velues. Elles s'allongeaient le long de sa colonne vertébrale. Sa tête était celle d'une arachnide! La dernière des statues était mi serpent,mi félin. Un énorme corps de serpent se terminant par des pattes griffu et une tête de tigre. Ces monstruosités étaient sorties toutes droit du plus horrible des cauchemars!

Malheureusement là n'était pas le problème. Le seul débouché possible de la pièce était une énorme porte gravée en Sumérien, langue d'un ancien peuple oublié. La porte était verrouillée. L’ange devait la franchir! Trois serrures étaient disposées sur sa surface. Autour d'elle flottait un halo de lumiére dans lequel reposaient des échantillons de différentes formes. Autour de la première flottait un lézard et une queue de rat, Autour de la seconde flottait un fil et de la poudre, et autour de la dernière flottait un os et un pavé de viande saignant!! Le temple la mettait au défi.

...

Magdalena chercha longuement. Trop de question s'offrait à son esprit. Pourquoi ces échantillons autour des serrures, pourquoi ce liquide noire affluait-il dans le sol, et pourquoi ces y avait-il ces trois statuts dans la salle. Elle décida de s'intéresser d'avantages aux créatures. En les examinant elle remarqua que chacune d'entre elle possédaient une malformation au niveau du thorax. Un objet en forme de clé avait du être enfermé sous leur peau. Elle devait ôter le charme de d’immobilisation lié à ces monstres pour les opérer.

Les rainures sur le sol partaient dans plusieurs directions. Trois directions, pour être plus précis! L'ange suivi une des rigoles et s'engouffra dans un couloire aussi sombre que ses
Semblables. Au grand dam de Magdalena, le couloire débouchait sur une autre salle avec une autre énigme. On pouvait voire la rigole finir sa course dans une machinerie moisie et en etat de pourrissement avancé. Sur le coté se trouvait un tableau de bord avec des forme holographique au dessus de chaque boutons. Elles correspondaient au silhouettes des statuts de la salle principale. Un epitha était écrit au dessus du panneau de contrôle:

-"Mon poile est drue en long en hiver et cour en été. Ma vie de tiend qu'a un fil mais je sais me montrer maître par la longueur de mes crocs."
Un autre était écrit juste à côté:

-"Je peux être aussi silencieux que brutal afin de capturer un animale et déguster sa chaire fraîche"

Cette énigme n'avait guère l'aire compliquée, et pourtant l’ange du s’enfermer dans ses pensées pour réussir à trouver la solution. Elle craqua plusieurs fois et s’énerva d’avantage à chaque faiblesse. La première phrase devait parler des félins ou plus particulièrement du lion, roi du règne animal. Et la deuxième devait parler de l'aisance qu'on les serpent à chasser leur proie. Le monstre désigné devait être le dernier. Elle s’essaya à appuyer sur le troisième bouton. Un cliquetis métallique se fit entendre, suivi d'un autre puis d'un autre, et ainsi de suite jusqu'a ce que l'on n’entende plus que le vrombissement du moteur. Finalement le liquide mystérieux qui était arrivé noire dans la pièce noire devint rouge. Elle coura à la statut pour voire ce qu'elle était advenu. Magdalena remarqua que la statut avais pris quelques couleurs et que du sang coulait de ses yeux et de sa bouche. Mais le monstre resta immobile ! Comment le faire revivre !!!!!!

Elle avait réveillé l'esprit de la statue. Mais il en restait trois... Le travail était trop laborieux, elle n'eu d'autre choix que d'utiliser la pierre pour demander de l'aide à quelqu'un… Elle insuffla un peu de volonté à la pierre et la disposa au centre de la salle. Des arcs lumineux sortir du morceaux de rocher et s’emmêlèrent à toute vitesse. Ils créèrent une silhouette. Cette silhouette était celle d’une femme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
laune
Bizut
laune

Féminin Nombre de messages : 9
Race : Humanoïde
Camp : Ni bon ni mauvais
Métier : Taxidermiste
Date d'inscription : 21/02/2008

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeMar 4 Mar - 17:15

Après deux heures passées à la taverne, Laune avait enfin rabattu sa proie. C’était un Lutin qui après une trentaine de pinte, se disait être un mercenaire originaire du Royaume de Raphaïre pour une mission secrète. Un riche marchand du royaume de Mortheyr l’avait mandaté pour retrouver l’assassin de sa petite naine de fille. Sa disparition avait-il dit, avait fait grand bruit dans ce royaume surtout quand un jour on apprit que sur un marché parallèle où le père de la petite avait l’habitude de se fournir, on essaya de lui revendre le corps de celle-ci. Il ne subsista alors plus aucun doute, elle fut assassinée… et vendu de surcroît comme une vulgaire décoration de maison. Nombre d’habitants de ce royaume se cotisèrent pour punir cet acte « innain » et ainsi payer des chasseurs de primes. Le lutin continua même en rajoutant que ceux-ci avaient d’ailleurs projeté de lui réserver le même sort qu’à la petite, en l’empaillant et en l’exposant sur la place de la ville ou résidait la jeune naine.

-Alors….hic !...J’ai donc suivit la trace de...comment déjà…L’ensanglanté on la surnomme…Elle est dans cette ville ma mignonne mais si tu veux…hic ! Une nuit avec moi et tu n’auras plus rien à craindre…
* Décidément je suis en vaine…Joindre l’utile à l’agréable…Mais cette histoire de chasseur je sens que ça va pas m’amuser longtemps, surtout que si j’avais su j’aurais tué le père il m’aurait sans doute rapporté plus que sa morveuse, enfin… Commençons par voir ce que celui là à dans le ventre…*


Laune l’emmena dans un coin qu’elle avait repéré la veille et commença son travaille…
Soudain, le corps du lutin à la main et ses tripes à l’air encore fumante ; un grand voile de lumière les enveloppa. Elle ferma les yeux l’espace d’une seconde tant la lumière était aveuglante et quand elle les rouvrit elle se trouva dans un lieu sombre et humide…Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre…


*L’ange…C’est parfait, on peut dire que la journée aura été bonne…Mais ou est-il ?*

La pierre l’avait fait apparaître dos à l’ange. Celui-ci ne voyait que la silhouette d’une femme plutôt grande et mince. Les quelques torches qui illuminaient la salle dessinaient en contre jour que la jeune femme tenait quelque chose dans chacune des ses mains. Le premier objet, dans sa main gauche semblait être un couteau mais le deuxième était difficile à deviner, tout ce qu’il était sur de voir, c’était qu’un étrange liquide goûtait de l’objet en question. Laune se retourna enfin comme pour briser le silence pesant qui s’était installé. Quand elle aperçut l’ange au fond de la salle, ils se défièrent du regard quelques instants, puis elle s’avança dans sa direction. Plus elle avançait plus elle distinguait les formes et les traits de l’inconnu. L’ange bien que son sexe soit difficilement reconaissable, ressemblait davantage à une femme. Laune n’aurait pu espérer mieux, l’ange répondait à toutes ses exigences. Tout simplement magnifique…
Une fois ses rêveries de boucheries terminées, elle envisagea de se présenter tout en continuant de marcher.


« - Je m’appelle Laune…a qui ai-je l’honneur ? »

Quand elle arriva presque à hauteur de l’ange la lumière vint l’éclairer. Elle avait des éclaboussures de sang sur tout le corps, de la tête au pied mais se sont ses mains qui surprennèrent son interlocutrice. Elles étaient encore gluantes et sanglantes. Il ne fut donc pas étonnant que celui-ci ne réponde pas à la salutation et se contente de fixer ses mains avec perplexité. Puis son regard glissa sur la main droite qui tenait un petit cadavre à demi éviscéré. Le sang venait donc de là….
" - … Magdalena….
- Ravie…Bien (elle parcourre les environs du regard)…Alors comment cela se présente t-il ?..."


Magdalena lui expliqua donc où elles se trouvaient et ce qu’elle avait découvert. Les trois statues, les trois salles et les énigmes à résoudre… Elle conduisit la jeune femme au centre de la pièce et lui montra dans quelles directions menaient les trois rainures. Magdalena lui dit d’en choisir une et de continuer la quête de la fiole noire…ensemble.

Elles se mirent donc a suivrent un chemin, empruntant un couloir qui débouchait dans une deuxième pièce. La même situation que ce que l’ange avait décrit se présenta à Laune.
Au dessus du tableau de bord flottait une autre énigme a résoudre afin d’activer le bon bouton.


« Instinct Chasseur, je progresse mieux dans les ténèbres. On me reconnaît par six signes distinctifs. Quatre sont de velours et deux peuvent être de brumes. »

Les deux jeunes filles se mirent à réfléchir intensément. Elles se doutaient bien que si elles appuyaient sur le mauvais bouton, ce qu’il se passerait ne serait pas en leur faveur…
Enfin, sans avertissement, Laune appuya sur le premier bouton qui s’offrait à elle sans même consulter sa comparse, puis emboîta le pas en direction de la grande salle.

- « Viens perdons pas de temps…
- Attend ! et si ce n’est…. »


Un bruit mécanique se mit en marche jusqu’à devenir assourdissant. Finalement le liquide qui coulait dans les rainures du sol se mirent à changer de couleur, virant d’un noir profond à un rouge sang.

- « Comment as-tu su ?
- Le loup est chasseur et un animale nocturne ce qui était une première piste ensuite les signes distinctifs étaient assez faciles. « Quatre sont de velours » réfèrent aux pattes de l’animale et « deux peuvent être de brumes » réfèrent aux cornes des démons. »


Magdalena satisfaite et soulagée du résultat rejoignit Laune qui était déjà presque sortit de la pièce…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deldùwath Aëlin-Ueal
Bizut
Deldùwath Aëlin-Ueal

Masculin Nombre de messages : 8
Race : Elfe noir
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: Change forme

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeVen 14 Mar - 23:17

L'elf avait marché un long moment, l'odeur du sang coagulé l'avait attiré ici. Cela faisait un bon moment qu'il n'avait repris forme humaine, il se laissait guidé par l'instinct félin. Il mangeait comme eux, se déplaçait et vivait comme s'il était un des leurs. Mais l'était-il vraiment?

Il avait pénétré dans une espèce de lieux lugubre, carrément pesant. Mais peut importait il voulait voir. De nature asse curieuse, il se promenais dans les peu nombreuses salles qui constituait ce site à l'abandon. La salle la plus intéressante, celle des trois statues. Celle de l'araignée humainement mal constitué l'avait captée. Il voulait voir où l'espèce de rigole l'emmenait. Il s'était couché dans un des coins les moins éclairés, entre un champignon moisis et la pierre noircie. Les yeux fermés il ne bougeait plus.


Son sommeil fut perturbé par la proche présence de quelque chose, ou quelqu'un. Il n'ouvrit cependant qu'un œil, pour ne pas se faire repérer. Il ne désirait pas être vu, surtout que ce pays lui était étranger. Il se leva sans bruit, et dans toute la grâce de ça forme féline, il avançait en direction de l'espèce d'énigme qu'il ne pouvait résoudre plus tôt.


"Le corps et l'intelligence ne sont liés. Je ne me nourris de sang et me tapis dans l'ombre. Alliance du piège subtile et de l'étreinte mortelle. La chance de me débusquer est aussi fine qu'une trainée de poudre. dit-il dans un murmure. "


Le voilà fixé. Il ne pouvait lire la fin de l'énigme auparavant, il s'étira de tout son long, laissant échapper un rugissement de soulagement. Il décida alors de reprendre forme humaine et d'appuyer sur le second bouton, en dessous de l'image de aranéide loupé. Il partit en marchant sur ces deux jambes cette fois ci en direction de la grande salle en suivant le sang qui s'écoulait. Mais s'était-il préparé à ça? Sa démarche était aérienne et dégageait une telle prestance. Il s'étonnait lui-même. Il essaya de parler à haute voix mais il ne put sortir qu'un grognement lourd et étouffé et complètement incompréhensible. Il n'avait pas du passer inaperçu. Son épée se balançait au rythme de sa marche, sa cuirasse parfaitement ajustée à son corps parfaitement sculpté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeSam 15 Mar - 15:24

Les deux demoiselles avaient réussi à réveiller l'esprit de deux des statu de la grande salle. Mais elles leur restaient encore un troisième à faire émerger, l'esprit de l'être arachnéen. Un son venant de la troisième salle d’énigme les interpella. Au même instant le flot noir au pied de l’humanoïde devint rouge et de l’hémoglobine s’écoula des yeux et de la bouche du monstre. Nous n’étions pas seul dans cet endroit ?!

Au centre de la salle un petit pupitre composé de sang et de chitine s’éleva. Il y avait une poignée dessus, une sorte de levier avec des inscriptions runiques autour. L’ange regarda Laune et cette dernière acquiesça. Ainsi Magdalena abaissa la manivelle d’un geste brusque. Les runes s’allumèrent tour à tour dans un déluge de flammes sombres et d’éclaboussures de sang. C’est à cet instant que le plus redouté se produisit...

Le sang s’arrêta de couler des orifices des statues et un bruit sourd se fit entendre. Un bruit semblable au pas d’un golem ou d’un titan. Un son qui résonne au plus profond de votre crâne. Les statuts vibrèrent, tremblèrent, et finirent par s’immobiliser. Un grand silence régna dans la salle jusqu'à ce que la statue du démon explose. Le démon hurla sa joie de renaître :

-« Raaaaaaaaah, pauvres mortels, vous venez de réveiller Ugluk le dément ! La mort vous attire-t-elle à ce point ?! »

Au même instant les deux autres statues se disloquèrent :

-« Ugluk, mon amis, qu’est ce donc ? »Dit le serpentiforme.
-« Asghar, Des êtres inférieurs se sont sûrement introduits dans le but d’investir le temple et d’en voler ses secrets ?! » Répondit le démon.
-« Mais ils doivent récupérer les clés qui nous ont étaient greffées sur le torse ? »Objecta l’araignée.
-« Bine sûr, akroma »Affirma le démon.

Les craintes de Magdalena se confirmèrent, les cicatrices brillaient désormais d’une lueur noire bleutée, Les clés étaient donc belles et bien enfermées dans ces choses. Elle n’eut le temps de refleurir car l’assaut débuta. Le monstre Serpent, Asghar, chargea l’ange et le Démon prirent Laune pour cible.

Magdalena évita de justesse le coup du monstre mais ne réussit à esquiver la queue de serpent qu’elle prit de plein fouet. Son corps fut projeté avec une grande violence contre un des murs de la salle. Elle chuta et cracha du sang et de la bile.

-« Petit être insignifiant tu ose me défier. J’en rit d’avance »La nargua-t-il.
-«Khorana ; Procera»

Des flammes de ténèbre d’une rare intensité recouvrirent le monstre. Mais cela ne l’affecta en rien.

-« Insignifiant, c’est bien ce que j’avais prédit » Dit-il de plus belle.

Magdalena entra dans une colère noire. Son visage s’assombrit et ses yeux s’éclaircirent de plus. Le contraste était effrayant.

-«Flaguiari difendisse an mans» dit l’ange.
L’ange matérialisa un bouclier et un glaive avec les ténèbres environnant pour s’équiper. Elle déploya ses ailes lança une charge féroce sur le son adversaire et prit l’initiative. Elle lui assena un coup sur l’épaule gauche. La force de l’attaque était décuplée car elle avait attaqué en piqué, son poids avait accompagné le coup. Le monstre était blessé sévèrement mais il riait.

Surprise Magdalena vit la blessure se refermer sous ses yeux effarés. Elle avait oublié un adversaire : L’araignée. C’était un magicien spécialisé dans les soins necomantiques : résurrection, capture, guérison et autres sorts faisaient partie de sa liste magique…

Cet ennemi constituait un obstacle pesant !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
laune
Bizut
laune

Féminin Nombre de messages : 9
Race : Humanoïde
Camp : Ni bon ni mauvais
Métier : Taxidermiste
Date d'inscription : 21/02/2008

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeSam 15 Mar - 20:09

Le bruit sourd des statues qui brisait leurs enveloppes de pierre avait résonné en Laune comme le glas lugubre… de la mort. Une frisson parcouru la jeune femme, elle n’avait jamais eu peur de rien, mais cette sensation, nouvelle, où tous ses sens étaient en alertes dans ce moment de tension extrême, lui fit comprendre qu’un douloureux et difficile combat pour sa vie allait s’engager.
Comme une volcan en éruption, toute cette tension, ces tremblements musculaires provoqué par une monté fulgurante d’adrénaline, remontèrent jusque dans sa poitrine et se transformèrent en une explosion d’excitation, son corps n’avait jamais été aussi prêt a réagir à la moindre de ses volontés.


*HAHAHA C’est moi ou eux, c’est moi ou eux, c’est moi ou eux !!!! Se sera MOI !...*

Perdue dans ses pensées, Laune ne rendit pas compte que les monstres avaient finies de s’éveiller à la vie, pas même lorsqu’ils engagèrent une conversation entre eux. Elle était trop préoccupée par son envie de se battre et ses envies de boucherie.
Soudainement, elle se rendit compte que sa camarade de mésaventure, Magdalena, était sujette à l’assaut acharné du monstre nommé Asghar. A peine sortie de sa torpeur, elle vit l’ange traverser son champ de vision à une vitesse impressionnante, jusqu’à finir sa course dans le mur opposé de celui où était initialement entreposé les statues.
Fatal erreur que de détourner le regard de ses adversaires ; elle ne s’aperçut pas que le monstre mi démon, mi loup, le mal nommé Ugluk, s’était déjà glissé derrière elle. Sans qu’elle put y faire quoi que se soit, le démon l’étreignat de ses longs bras puissants, la privant ainsi complètement de sa liberté de mouvement. Il lui chuchota à l’oreille.

- « Pitoyables créatures que sont les êtres humains… Penser un instant pouvoir défier un démon, c’est une insulte à notre race ! Cet instant marque la fin de ta misérable existence, réjouit toi, ta mort sera la chose la digne qui ne te soit jamais arrivé… »

Laune dévisageait le démon, elle n’entendait rien à ce qu’il disait. Mourir ? C’est vrai qu’elle n’était pas en bonne posture mais mourir quand même, ce mot résonnait dans sa tête comme une fausse note.

*Il prend ses rêves pour une réalité celui là !... ‘Tain j’arrive à me défaire de son emprise …RAHHHH il effacera vite ce petit sourire niais quand je lui ferait manger ses tripes…Allezzzz lâche moi !*

Plus Laune se débattait, plus l’étreinte se resserrait.

-"Respire profondément, voici venu le moment de ton dernier souffle…"

Le démon jubilait, un large sourire se dessinait sur sa face. L’un de ses bras glissait lentement du bas vers le haut, caressant les formes de la jeune femme. Les pattes du démon se terminaient par des griffe acérés, Laune se doutait bien qu’il avait l’intention de l’égorgée, et de la laisser partir doucement, ne perdant ainsi rien de sa lente agonie. Cette idée ne l’enchantait guère car ce vice était d’ordinaire le sien, et estimait n’appartenir qu’à elle.
En resserrant sa prise sur le haut du corps le démon laissa une petite ouverture à la démone. Son arme de tire était à porter de main, ainsi que ses balles.

*Quelle aubaine, avoir acheté des balles de qualité supérieur juste avant de venir…je ne suis pas sur que cela marche sur lui, je dois compter sur l’effet de surprise…*

Elle tenta de fouiller sa giberne, mais dans sa précipitation elle la décrocha de son ceinturon. Heureusement elle avait réussi à en retirer 3 balles…Son chargeur était ouvert, comme à son habitude. L’arme qu’elle avait volée sur une dépouille était une confection artisanale et la manière de la recharger était unique, cela se faisait juste en dessous de la crosse, il suffisait simplement d’empiler les balles dans un orifice de forme ovale. Elle se dit que c’était justement fait pour ce genre de situation critique que le rechargement était si simple et qu’il pouvait se faire d’une main.

*Une…deux…trois… J’engage la crosse ! Allez….*

Elle tira sur la première partie du corps qu’elle vit, se fut son pied. Mais la première balle rata sa cible car son bras tremblait. Le Démon riait, car il trouvait la jeune femme pathétique, mais ce fut d’une courte durée puisque Laune ne se laissant pas décontenancer tira une deuxième fois, certaine de faire mouche. Le démon lâcha un long râle de douleur, et dans sa fureur il décida de mettre tout de suite sa proie à mort. Il desserra encore un peu sa prise pour atteindre la gorge de la jeune femme, et maintenant le bras de Laune était libre jusqu’au coude, ce qui lui permis de viser la tête de son adversaire.
Sans perdre un instant, elle plia le bras, la mâchoire de Ugluk en joue elle tira avec une expression de pure extase. L’idée de voir sa tête explosée était pour elle une jouissance inouïe. Et ce qu’elle attendait de voir, se produisit. La mâchoire explosa dans un feu d’artifice de chaire, de sang et d’os.
Cette fois Laune était libre, elle se dépêcha d’avancer de quelque pas pour mettre de la distance entre Ugluk et elle. Il était tombé à genoux. La seule partie reconnaissable de son visage était ses yeux, qui la dévisageaient avec une haine profonde qui en aurait fait fuir plus d’un. Mais cette expression était pour elle un signe de victoire. Elle allait lui délivrer le coup de grâce quand un halo de lumière jaunâtre l’entoura. Elle vit en un instant son adversaire guérir de ses blessures. Elle n’en revenait pas, s’apercevant que la situation allait encore tourner à l’avantage du monstre elle tira sa dernière balle dans la tête mais il l’évita, et d’un revers de main la propulsa non loin de Magdalena.

Elle releva la tête, à demi assommée. Tout se passait au ralentit, elle regarda quelle était cette sensation de chaleur qui émanait de son ventre. En réalité la source était son propre sang qui coulait à flot, les griffes de Ugluk l’avait entaillée à l’abdomen quand il lui assena son coup. Sa blessure la faisait souffrir mais son attention était accaparée par la raison de la guérison du Démon. Elle regarda alors en direction de celui-ci et vit par le même temps la créature Araignée au fond de la salle. La même lumière qui avait guérrit Ugluk émanait de ses mains. Akroma possédait donc des pouvoirs de guérison qu’il ne se gênait pas d’utiliser sur ses comparses.
Ugluk avait entrepris de venir à la rencontre de Laune, mais celle-ci ne le regardait pas. En fait, son regard avait glissé sur une petite lueur qui se trouvait derrière l’araignée. Elle n’y était pas l’instant d’avant. Elle ne put s’empêcher de fixer ce petit point brillant jusqu’à ce que Ugluk arrive à sa hauteur et lui en masque la vue….


Dernière édition par laune le Dim 16 Mar - 13:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deldùwath Aëlin-Ueal
Bizut
Deldùwath Aëlin-Ueal

Masculin Nombre de messages : 8
Race : Elfe noir
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: Change forme

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeDim 16 Mar - 1:58

L'odeur du sang frais, cette fois ci... Il sourit et entendis des voix. Il marchais toujours aussi lentement en direction de la grande salle. Il passa l'arche et s'arrêta juste derrière. Une femme était assise, enfin, comme chiffonnée contre le mur, l'odeur du sang s'étant amplifiée, il ne put s'empêcher de lâcher un petit rire moqueur. Lorsqu'il regardais celle à terre. L'autre en revanche toujours debout, se faisait descendre en flèche par le démon, qui se faisait une joie de l'insulter. L'araignée avait pris vie elle aussi. Celle que Del' avait semble t-il éveillée. Il avait aussi entendus la partie avec les clefs et les secrets. Cela l'intéressait.

Il avait aussi vu les actions vaines du duo. Il soupira d'exaspération, voir des gens luter aussi "mollement" l'énervait. Il fixais l'araignée, attrapa sa dague qui était glissée dans sa guêtre et lui lança entre les pédipalpes de la bête. Cela la faisait reculer, poussant un cri de souffrance. Mais celui-ci la retira quasiment après qu'il se la sois prise. Cela ne lui servait a rien d'utiliser son épée, après un long moment sans l'avoir utilisée, il la retira et la posa a coté de lui. Il se mit a courir en direction de l'arachnide et entama son changement de forme. Son visage s'assombrissait en partant des yeux, ces pieds devinrent patte, son corps changeai pendant qu'il se précipitait vers l'ennemi. Il avalait la distance.

Le voilà maintenant totalement changé. Il lança un rugissement grave et menaçant et se jeta a la "gorge" de l'araignée. Ses crocs atteignirent la chaire. Elle avait un gout atroce. L'arachnide l'attrapa et le lança sur le mur tout proche. En l'envoyant sur le coter, le flein lui arracha une partie de l'épaule. Mais il n'avait pas le temps d'attendre. L'araignée avait commencé à se régénérer. Il s'entourait d'un halo de lumière. L'elfe rebondit sur ses pattes et repris l'attaque. Il l'agressais aux mains, au torse, à la tête, pour qu'il ne puisse continuer son action. Il se prenait souvent des coups de pattes velues. De bras, et se faisait lancer contre le mur. A chaque coups, un son étouffé de souffrance. Il ne supportait pas extérioriser sa souffrance. C'était pour lui une espèce de défaite. Il ne pouvais pas se le permettre. Perdre un combat n'est pas dans ses habitudes. La défaite ne fais pas partie de son vocabulaire. Une machine de guerre, voilà ce qu'il est.

Il commençait a fatiguer, mais il ne voulais pas le lâcher d'une semelle. Il esquiva sur le côté mais, la bête lui mit un coups dans les cotes, il fut si fort que le félin fut projeter à quelques mètres de lui. Sa respiration était saccadée, douloureuse même. Il repris sa forme initiale et fixais bestialement l'araignée.

*Et c'est moi qui me fichais des deux autres...*


Il ne voulait pas se rendre à l'évidence. Pour vaincre les trois, il fallait se battre ensemble... Totalement contraire à sa nature. Pendant des décennies il avait été seul. Cela relevais carrément du défi personnel. Les attaques de front ne marchent décidément pas avec celui-là. L'elfe entra dans une colère noire.


"Que vas-tu faire, stupide insecte. Ta forme féline est aussi insignifiante que les deux autres..."
Annonça l'arachnide sur un ton agacé.

Face à lui se trouvais la porte. Il y avait une espèce de sceau au-dessus de celle-ci. Mais les trois démons, pouvaient-ils sortir de cette salle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeDim 16 Mar - 15:45

Magdalena etait extenuée. Plus elle assenait de coups à son ennemi, plus il se régénerait. L'arrachné au fond de la salle etait une plaie purulante, sa mort serait la bienvenue. Le monstre repartie à l'assault toutes dents et griffes en avant. Ses pattes de tigre percutérent magdalena de plein fouet et entamérent largement sa hanche, elle se mit a saigner généreusement. Magdalena deploya ses ailes pour etre hors de portée de la chose nommée Asghar. lorsqu'elle toucha la voute, elle s'arreta pour panser ses blessures. L'ange arracha une partie de son corset pour faire un bandage improvisé, elle gemit de douleur lorsqu'elle tatona sa blessure pour jauger les degats qu'elle avait subit.

Asghar n'entendait pas de cette oreille que l'ange fuit ainsi le combat, il decida d'employer les grands moyens. Il ferma sa bouche, gonfla ses joues avec on ne sait quelle mixture venue du fond de sa gorge, et recracha le tout en direction de Magdalena. Elle esquiva le projectile qui vint se ficher dans le plafond. La composition de ces glaires devaient etre particulierement corosive car ils commençaient à attaquer la pierre. La voute etait trés ancienne et elle ne tarda pas à ceder par endroit. Magdalena s'ecarta pour ne pas se faire ecraser par un gros rocher provenant de la voute, mais le serpent fier de sa resistance ne le fit pas. Le rocher s'ecrasa litteralement sur le monstre.

Magdalena s'attendait à ce que le rocher vole en eclat et que le monstre lui refasse face, mais rien n'arriva pour le moment. Elle atterit lentement pour se joindre au combat de son ami et vit qu'un autre comparse s'etait joint à la fête, un elfe noire aux courbes felines et au regard arrogant. Les elfes noires ne changeront jamais! Elle en avait connu un autre avant de venir dans ce temple un certain Jhalam Saarïs. Un être entierement devoré par son ego... Mais la venue de l'elfe noire panthére etait fort pratique, car elle leur sauvera peut etre la vie. Il etait aux prises avec l'Akroma, le necromant. Cela expliqua que Asghar fut soudainement ecrasé par la pierre.

-"Quelle chance!" s'ecria-t-elle.

Mais sa joie fut de courte durée car la pierre vola finalement en éclats. Et le monstre se releva. Il avait une large blessure à l'arcade et plusieur autres sur son long abdomen. Les blessures se refermérent lentement, trés lentement, trop lentement aux gouts du monstre.

-"Akroma, tu revasse? j'ai besoin de soin!!" Hurla Asghar.
-"Oui mais pas tout de suite, il y a un chaton plutôt tétu qui veut jouer avec moi! Je l'achéve et j'arrive"

A cet instant l'elfe changforme arracha une des antennes du crane de l'araignée. Cette derniére reprit:

-"Je rectifis, cela va etre plus compliqué que prevu!"
-"Vas au diable Akroma"
-"C'est deja fait mon bougre, héhé!"


Puis le monstre se reconcentra sur L'ange. Il dit quelques paroles magiques et fit naitre une imposante épée de chitine aux bords crochus et non réguliers. Magdalena obsorba son bouclier des enfers et fit passer son galaive noire dans sa main gauche. Elle ne voulait pas en arriver la mais elle degaina l'épée de sa soeur.

Les deux adversaires se faisaient face, se jaugérent, se mirent en joue et chargérent l'un sur l'autre. Magdalena volait au dessus du sol a grande vitesse, et le serpent glissait rapidement sur les dalles de la grand salle. Leurs épées s'entrechoquérent, se percutérent ,se rencontrérent avec vilolence et conviction. Aucun des deux adversaires ne voulaient lacher le morceau, il falait vaincre son opposant soit pour l'honneur soit pour aider ses camarades. Magdalena harcela Ashgar de coup, le sort de guerison n'arrivait plus à suivre la cadence. Les petites blessures etaient trop nombreuses. La monstre attrapa Magdalena au vol et la placa contre le mur. Il grogna et voulu lui arracher la tête avec ses crocs. L'ange planta son épée blanche dans le ventre de la bête, et stoppa la course du monstre à mi chemin.

-"Estieneabra"susura-t-elle

Le serpent fut immobilisé par des ronces demoniaques, l'ange en profita pour se degager de l'etreinte d'Ashgar. Elle escalada le corps de serpent et lorqu'elle arriva au niveau de la tête s'arreta pour devisager son adversaire:

-"Apprend à connaitre tes ennemis!"lui dit-elle.

-"Ameus y Poquito tenebro..."

elle planta une dague dans l'oeil encore valide du monstre et son glaive dans sa gorge. Il grogna tout en crachant du sang coagulé noiratre. Elle acheva le monstre a l'aide d'une projection elementaire en pleine gueule.

La taxidermiste serais dessus, le monstre avait la tête carbonisé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
laune
Bizut
laune

Féminin Nombre de messages : 9
Race : Humanoïde
Camp : Ni bon ni mauvais
Métier : Taxidermiste
Date d'inscription : 21/02/2008

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeLun 17 Mar - 1:45

Ugluk attrapa Laune à la gorge et la souleva pour que son visage arrive à la hauteur du sien. Elle était encore groggy du coup qu’il lui avait asséné et elle avait du mal à mettre ses idées en ordre, cependant comme un écho lointain elle entendit ce qu’il lui dit.

- « Hahaha ! Te voila en bien mauvaise posture… Vous les humains me faites tellement pitié…Bête, fragile, éphémère la liste de vos faiblesses est longue tant votre race nous est inférieur, à nous les démons…Enfin passons… je vais te faire payer de m’avoir humilié… ! »

Laune revenait peu à peu. Les paroles du monstre prenaient lentement du sens dans sa tête, mais au fur et à mesure qu’elle revenait à la réalité elle sentait en elle monter la colère. Sa vue jusqu’alors trouble redevint nette. Tandis qu’il l’étranglait, il arborait un large sourire, celui de la folie meurtrière, on y lisait l’extase qu’il éprouvait à ôter la vie.


*Ce sourire, c’est le même…Le même qu’ELLE…Je te hais !…Pourquoi… !*

Laune ne sentait maintenant plus rien, la rage s’était emparée de son corps. Ses yeux étaient injectés de sang, sa respiration saccadée et sa poitrine se soulevait comme prise de convulsion. Elle bouillonnait. Ugluk toujours la main fermement serrée autour du cou de la jeune fille, se demandait ce qu’il se passait. Sa première impression était qu’elle agonisait mais ce n’était pas ça…En fait, en regardant sa victime, il sentait en lui un mal être, comme une impression de danger. Cette même sensation dérangeante que l’on ressent et qui nous tord le ventre mais dont on ne peut s’empêcher d’en fixer la source.
Il savait qu’il était temps de mettre fin au combat. De sa main libre, il entreprit de décapiter Laune afin de la faire taire définitivement. Il arma son bras, prêt à lui trancher la tête quand il se décida enfin à déclencher son coup. Les griffes tranchantes du démon étaient à quelques centimètres de la gorge de Laune quand celle-ci attrapa le bras d’Ugluk juste avant qu’il ne l’atteigne.
Elle ne tremblait plus, elle se contentait de regarder le démon avec une fureur glaciale. Ils se toisaient du regard. Ces quelques secondes interminables avaient tourné en une lutte psychologique. Laune ne craquait pas, elle souriait, un sourire empli de démence. Elle lisait dans les yeux d’Ugluk que le doute commençait à s’insinuer en lui. Soudain, il tenta de retirer son bras pour faire un pas en arrière mais chose étrange, il vit que son poignet était resté dans la main de Laune. Elle lui avait littéralement broyé.
La douleur na tarda à se faire sentir et Ugluk était fou de rage. La jeune fille bien que sa force ai décuplé, avait encore du mal a se tenir debout et encore moins a se déplacer. Elle était adossé au mur, et regardait toujours le démon avec ce sourire qui ne quittait pas son visage.

En reculant, le démon butta sur une roche, il regarda alors rapidement autour de lui pour voir pourquoi ce bloc de pierre se trouvait la et vit que son compagnon s’était fait écraser par un rocher. Il ne se posa pas plus de question, même pas pourquoi ni lui ou le démon serpent n’avait été régénéré, seul la mort de cette humaine lui importait.
Il empoigna un bloc qui s’était manifestement détaché du plafond et le projeta en direction de Laune. Elle ne bougea pas. Le projectile arrivait sur elle à toute vitesse et plutôt que de l’éviter elle y opposa son poing qui brisa la roche en mille morceaux. Cependant des éclats la percutèrent de plein fouet a différent endroits. Ensanglanté, du visage jusqu’au ventre, elle se mit en marche pour aller a la rencontre du démon. Celui-ci, dans un grognement rauque la chargea. Ils entrèrent violement en contact, Laune fut une fois de plus propulsée sur le mur, et Ugluk la roua de coups dans l’abdomen, l’endroit même ou il l’avait entaillé.
Elle encaissait les coups portés, en crachant du sang et de la bave. Son sourire se transforma alors en éclat de rire. Soudainement elle attrapa le visage du démon d’une main, fixant son adversaire dans les yeux, et avec l’autre l’empala au niveau du ventre. Elle se délectait de cette expression de douleur qu’il arborait. Et puis, elle extrayait de son corps quelques entrailles encore fumantes qu’elle exhiba devant les yeux du démon avant de lui enfourner dans la bouche.


- « HAHAHA ! Si tu savais combien je rêvais de faire ça ! Alors c’est bon ?! HAHAHA ! Tout ton discours sur la faiblesse humaine, c’est bien dommage… je suis un DEMON ! »

Le corps d’Ugluk bascula en arrière, sous le choc, et Laune se rua littéralement sur la brèche qu’elle avait ouverte. Elle extirpa un à un chaque organe du corps du démon avec une précision hors du commun en les balançant par-dessus ses épaules. Le sol tout autour du cadavre était couvert de boyaux et de sang. Elle avait maintenant presque finie de vider complètement le démon. Il ne restait quasiment plus que la chair du monstre quand elle sortie de sa transe. Elle leva la tête et vit l’ange non loin d’elle qui venait de finir son combat. Magdalena lui jeta un coup d’œil puis elle regarda en direction de l’araignée comme pour lui indiquer qu’il fallait y aller. Manifestement le monstre était en proie avec un gros félin.

Elle finit par regarder ses mains, puis ses vêtements, plein de sang rouge, et noirâtre.


*Hmm c’est plutôt propre comme travail…Bon laissons ça de coté pour le moment, je reviendrait te refaire un beauté quand j’aurais finis mon petit Ugluk…*

Elle ricana, puis se leva tant bien que mal pour rejoindre Magdalena.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deldùwath Aëlin-Ueal
Bizut
Deldùwath Aëlin-Ueal

Masculin Nombre de messages : 8
Race : Elfe noir
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: Change forme

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeLun 17 Mar - 21:42

L'elfe n'étais pas du tout satisfais de lui. Il s'était mis en position, tel le félin près à bondir sur ça proie. Apparemment, ses attaques n'étaient pas vaines. Les deux autres avaient pu se débarrasser des deux autres gros moches. Il était à quatre "pâtes", sa jambe d'appuis repliée sous son bassin, les bras écartés posés devant lui et la seconde jambe à demi pliée sur le côté. Il était prêt à bondir. Les combats des deux autres avait peut-être pris fin. Il ne le savais pas tellement il était absorbé par le sien. En général il aurait demandé de l'assistance pour celui-ci mais il était tellement remonté contre cette affreuse créature qu'il n'en voulait pas.

"Alors mon chaton... Ta fin est proche... Et ma faim grandit ! Approche mon tout petit..."

Il courrait maintenant sur ses deux jambes cette fois-ci. Il fonçait droit sur Akroma. L'araignée ce plaça face à lui et avançait également vers son ennemis. Et il se mit à rire.

"Tu as enfin compris ! Tu as au moins ce mérite ! Ta mort n'en sera que plus rapide !!"


A quelques mètres de la cible, Deldùwath bondit en direction de l'arachnide, comme pour passer au dessus de celui-ci. Mais Akroma n'étais pas stupide, et attrapa l'elfe en plein vol, ce qui, le fit tomber en direction du dos de la bête. C'est à ce moment qu'il sortit sa lame assassine et la lui planta dans la nuque. L'araignée poussais un cris strident, tentant de faire tomber son ennemis. Mais c'est alors que, Deldùwath poussa un cri de douleur et, trancha de l'intérieur la gorge d'Akroma. Il la retira alors pour ensuite, planter son épée dans le dos de la bête qui commençait à vaciller, celle-ci lui transperça l'échine et semblait l'avoir achever. L'araignée tomba sur le coté. Ainsi que l'elfe qui voyait les pattes velues de son ennemis se recroqueviller. Lorsqu'elles ne bougèrent plus, Deldùwath alla récupérer son épée. Qu'il utilisa pour séparer la tête du corps de l'ennemi à terre dans un dernier effort. après quoi il alla récupérer sa dague avant de s'asseoir contre le mur.

"Salle bête. Aucune classe quoi qu'il en sois..."
marmonnât-il difficilement.

Il tenta de se retransformer, mais en vain. Son effort a été trop grand, et trop rapidement. Sa forme humaine n'était plus habitué à un tel effort. Et cela aurait-pu lui couter la vie. Cependant il était encore bien vivant. Il regardais alors le duo avant de sourire de satisfaction. Il n'avait pas perdu la face.

Il commença alors à tousser, du sang coula de sa bouche. Il s'essuya de la main, ce qui a eu effet de l'étaler plus qu'autre chose. Il toussais méchamment. Son corps semblait lui dire merde.


*J'aurais du faire plus attention. Ça ne le fera pas la prochaine fois..."

Il se releva, s'appuyant sur son épée et se dirigeait la tête basse en direction de la sortie. Son sang perlait jusque son menton pour ensuite tomber au sol. C'est maintenant qu'il s'aperçut qu'il boitait. Il s'arrêta un instant et remarqua qu'il saignait aussi de la jambe gauche. Il se pencha pour regarder les dégâts et bascula en avant. Il restât quelques secondes à terre avant de réussir à se rechanger en félin. Il restait là couché et ferma les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeMer 26 Mar - 21:08

Magdalena était essoufflée par son combat, elle aurait bien aimé suivre la panthère dans sa chute et laisser la fatigue l'emporter. Mais elle ne devait pas, elle n'en avait pas le droit. Elle était payée pour ce qu'elle faisait !

MAgdalena entreprit donc d'extraire les clefs des cadavres monstrueux. Elle commença par le démon pré-disséqué par les soins de la charmante mais intrigante demoiselle aux cheveux rouge sang. La clef avait une structure biscornue et torturée. La clef que comprenait le d'Asghar était quant à elle velue... Lorsque l'ange s'approcha de l'araignée Laune se mit au travers de son chemin.

-"Stop, plus un pas!" Cria-t-elle
-"Pourquoi cela?" Questionna MAgdalena
-"Tu as déjà commis assez de dégâts ainsi!" Trancha Laune
-"Ah? Vraiment?" Répondit Magdalena, pincée
-" Tu as vus la tête du serpent?"
-"Bah non, elle n'existe plus."
-"Justement, c'est ça le problème! Tu as détruit une effigie de choix."
-"Si tu le dit, je veux bien te croire. Mais sache que le résultat est là! J'ai récupéré ma clef!"
-"Peut-être mais tu as gâché le potentiel de ce charmant individu. "
-"Son potentiel voyez vous cela?"
-"Eh oui, chaque être possède son potentiel propre et, par ailleurs, un prix!!!" Acheva la taxidermiste. Une lueur malsaine brillait dans le regard de Laune lorsqu'elle le posa sur l'ange.

-"Soit occupe toi de lui, je vais m'occuper de notre blessé!" Esquiva Magdalena.

L’avatar se dirigea donc vers le Fauve. Personne ne connaissait le nom de leur compagnon à par lui; quel misère. Pendant que Laune "vidait" soigneusement Akroma, l'ange se pencha prés le la gueule de son patient. Par chance il respirait encore. Elle essaya de mettre le corps de ce dernier sur son dos mais sans succès. Il pesait le poids d'un âne mort. Elle ne pouvait le transporter pus loin à cette instant, peut être pourraient-elles le véhiculer hors de danger après la fin de leurs quêtes.

Lorsqu'elles eurent récupérées leurs clefs, les demoiselles se dirigèrent vers les serrures. Elles avaient trois clefs: Une velue, une envenimée et une biscornue. Trois serrures s'offraient à elles avec différents objets flottants autour. Elles incérèrent les clefs et les tournèrent...

Un cliquetis métallique se fit entendre suivi d’un grondement sourd semblable à celui du réveil des monstres. Soudain le flot qui coulait du plafond redoubla d'intensité et les entrées de la grande salle s'obstruèrent. Le niveau de l'eau commençait à monter.

-"Ah bas bravo, Nous allons de noyer désormais! C'est finement joué" Chuchota Magdalena à la porte.
-"Tu parle au mur? Tu as cramé un pissenlit ou quoi?" Demanda Laune interloquée.
-"Non, le temple nous a piégé. Nous avons dut nous tromper de clefs mais nous ne pouvons plus les enlever. Que fait-on?" Demanda-t-elle avec un désespoir flagrant.
-"On grimpe!!!!" Ordonna Laune.

La taxidermiste avait l'oeil. Le grande porte ne montait pas jusqu'à la voûte; il y avait une échappatoire envisageable à cette endroit.

-"Bien vue"congratula l'ange.

Magdalena rit et s'envola. Elle arriva la première en haut de la porte et se posa sur le bord du passage improvisé. Elle commença à s'engouffrer dans la faille mais une chose la retint. L'elfe noir! Il allait se noyer.

-"Laune! Viens m'aider! Il faut sauver l'elfe, il va se noyer!!"

Elle sauta du rebord, piqua vers les flots et plongeât.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
laune
Bizut
laune

Féminin Nombre de messages : 9
Race : Humanoïde
Camp : Ni bon ni mauvais
Métier : Taxidermiste
Date d'inscription : 21/02/2008

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeJeu 27 Mar - 22:49

- « On grimpe !! » cria Laune

* Mieux vaut ne pas faire de vieux os ici ! …N’est ce pas mon petit Asghar ! Ah j’oubliai toi t’en a plus…tiens ça me fait penser qu’il faut que j’aille chercher ton copain…*

Sur cette pensée Laune regarda, un sourire malsain aux lèvres, une dernière fois le cadavre entièrement vidé de ses entrailles. Elle le souleva et enfila sur la tête comme on enfile une traîné de mariée, la peau du monstre grâce à l’ouverture qu’elle avait utilisé plus tôt pour vider celui-ci. Elle se dirigea le plus vite qu’elle put vers le monstre démon, et fit de même avec sa dépouille.

* Eurk ils sont vraiment nauséabonds…enfin j’allai pas les laisser la après le mal qu’on s’est donné…et puis ça doit se vendre plutôt bien…*

Laune emboîta enfin la pas vers la grande porte où elle vit l’ange s’y diriger à grand battement d’ailes. Elle le contempla quelques secondes, il était tout simplement magnifique. Elle détourna alors son regard se rappelant que le temps était compté et s’attela à grimper les parois du mur en s’appuyant sur les jointures de la porte qui formait un des quatre coins de la grande salle rectangulaire. Elle progressait lentement bien que le bruit des flots de liquide noir l’incitait à se hâter. Ses mains encore gluantes de ses précédents massacres rendirent ses prises moins assurés, sans parler du sang des cadavres enfilé sur la tête qui lui coulait dans les yeux, l’ascension était laborieuse.

A mi-chemin vers le haut de la porte, Magdalena l’interpella. Le gros chat était inconscient et le liquide commençait déjà à le recouvrir.


- "RAHHH ! s’il nous avait pas aider celui là !..."
grogna Laune.

Ses paroles à peine audibles, les peaux en guise de manteau et son visage sanguinolent donnait une vague idée de ce que pouvait être des sauvages à l’état primitifs ; mais pour Laune son image était bien la dernière de ses préoccupations. Les flots montaient à une vitesse impressionnante.
Maintenant le grand félin flottait. Magdalena avait piqué dans sa direction, elle l’attrapa par ce qui lui semblait être des épaules, veilla a ce que sa tête soit hors de l’eau et tenta de le tirer vers la porte.

Laune quant à elle plongea pour gagner du temps. Elle nagea le plus vite possible pour les rejoindre. Un fois arrivée, l’ange lui expliqua ce qu’elle avait en tête.

- « Ecoute…On va essayer de le ramener la plus proche possible de la porte. De là, je ferai apparaître un Mur d’Ombre et je vous soulèverais tout les deux jusqu’à l’ouverture.
- Ca me semble une bonne idée… »


Les deux jeunes filles traînèrent donc le grand félin. Elle tirait chacune par une patte, l’une en nageant, l’autre en volant. La combinaison qui semblait des plus improbables se révéla efficace. Elles atteignirent leur but rapidement. L’ange lâcha prise et s’envola jusque l’ouverture pendant que Laune tenait l’animale.
Magdalena récita une incantation et bientôt ses deux cibles grimpèrent jusqu’à elle.
Quand ils furent arrêtés, elles entreprirent de soulever le corps inerte sur l’arrête de la porte, qui était suffisamment épaisse pour se tenir a deux. L’ange répéta l’opération pour maintenant les faire descendre. Une fois pied à terre, un grand soulagement se fit sentir chez les deux comparses.

- « Enfin…C’était juste ! Pourquoi n’as-tu pas réfléchi avant d’introduire les… » commenta Laune, trop épuisée pour s’énerver.

Elle ne finit pas sa phrase, un lourd bruit de craquement provenant de la porte l’interrompit.
L’ange et la jeune humaine détournèrent immédiatement leur regards l’une de l’autre et fixèrent l’origine du bruit.


- « Ah non ! Non, NON ! Ne fais pas ça ! » cria Magdalena plus perplexe qu’inquiète.

Des fissures se dessinèrent lentement sur le mur d’entrer.

- « Oh c’est pas vrai ! Chope la peluche ! Il faut courir ! »


Laune rajusta ses peaux au niveau de la tête et fit un noeud autour de sa taille avec les pattes de ses victimes pour être sur que le tout tienne bon.
Magdalena prit les pattes arrières du félin et Laune les pattes avant. Une fois bien en main elles coururent jusqu’au fond de la salle. A peine arrivée, la grande porte céda sous le poids du liquide, et un énorme flot envahit la pièce.


- « Faut trouver quelque chose ! Et vite !
urga Laune. Là ! Regarde il y a encore une serrure ! Essaie les clefs ! »
Magdalena avait heureusement conservé les clefs après les avoir une première fois introduite.
- « La velue marche pas…La biscornu…La dernière ! » CLAC !
- « Ca marche ! Pousse ça doit s’ouvrir ! »

Elles commencèrent à peine à entrevoir une nouvelle pièce que l’eau les rejoignit, s’abattant sur eux avec violence, les plaquant contre le mur. Mais dans leur douleur, la puissance du choc finit d’ouvrir la porte, et les trois compagnons appuyés sur le mur perdirent l’équilibre pour tomber dans une nouvelle salle. Après s’être vite relevé et essayer de fermer la porte pour ne pas inonder leur nouvelle oasis, ils inspectèrent les lieux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deldùwath Aëlin-Ueal
Bizut
Deldùwath Aëlin-Ueal

Masculin Nombre de messages : 8
Race : Elfe noir
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: Change forme

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeDim 30 Mar - 1:09

Les filles s'étaient occupées du gros matou. Mais celui-ci égal à lui-même s'était laissé porté par fainéantise. Oui, monsieur pensais que si cela sentais trop le roussis il se serai bouger. Mais la duo l'ayant sauvé à ça place lui avait épargné une perte d'énergie qu’il ne voulait pas dépenser. Il s'étira de tout son long, se secouant pour enlevé le surplus d'eau de son pelage et repris alors forme humaine, embaumant la pièce d'une légère fumée violacée. Il essora ses cheveux et enfonçant son doigt dans la bouche pour retirer un morceaux de chaire qui lui était resté coincé. Après ça il le cracha dans quelque direction en grommelant plusieurs mots elfiques d‘une certaine grossièreté qu’il ne connaissais pas d’équivalent en langue commune. Il soupira longuement en balayant la sale du regard.

*Ce devait être jadis, un superbe temple. Mais qui aurait bien pu enfermer d’aussi immondes créatures dans un tel lieu. Il devait être stupide ou fou. Probablement les deux…*

« Enfin… lâchât-il dans un second soupir. Plus qu'asse des endroits sombres et miteux. Il faut vraiment que je… (regarde les deux femmes) nous sortions d‘ici… ajoutât-il plus bas.»

L’eau commençait à s’infiltrer doucement par le minuscule passage qui se trouvait entre le bas de la porte et le sol formant une petite flaque à l’entré de la pièce. L’oreille de Deldùwath frétilla au moment où un petit grincement se fit entendre. Se retournant alors en la direction de l’infime son, il commença à se rapprocher du mur.

« Je sais pas si vous l’entendez mais… le son se fit plus grave. Il y a quelque chose par là… »

Il toucha le mur de sa main. Une petite partie de l’immense sculpture était en bois, et celle-ci vibrait. L’elfe fronçait les sourcils méfiant.Sortant alors de son gantelet sa lame d’assassin et avant qu’il pu glisser sa lame entre le bois et la pierre, de très lourds sons également espacés se firent entendre. Ce qui faisait légèrement trembler les murs, laissant tomber de petits morceaux un peut partout dans la pièce. Il se retourna vers la porte cette fois-ci et ne la quittait pas du regard. Les sons s'arrêtèrent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magdalena
Bizut
Magdalena

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 38
Métier : Garde du corps, messagére ...
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: sublimation d'âme/ flamme de ténébre/ mur de ténébre/ bouclier des enfers/ projection élémentaire/ ronce démoniaque/ glaive noire/ dague noire

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeDim 30 Mar - 2:20

Sortir d'ici! C'était l'objectif tant désiré de Magdalena, mais son destin était tout autre: Une mission, un artefact, une bourse! Elle dut donc se ressaisir, décrispa ses mains de la porte à peine close. Ils avaient échappée à la noyade de justesse, qu'allaient-ils leur arriver désormais! Une attaque de Géant, une explosion de mana, un séisme, un éboulement... Qui sait?

L'ange était tellement perdu dans ses pensées qu'elle n’entendit pas les sourds tremblements du mur qui partait en miette. L'elfe noir revenu à sa forme "humaine" s'était dirigé vers la paroi. Il avait posé la main sur sa surface et avait dégainé une dague de belle facture. Il se préparait sûrement à une attaque imminente ou un quelconque piége. C'est alors que les bruits cessèrent et le calme revint.

Elle en profita pour scruter la salle et dénicher des indices pour leur prochaine énigme, si énigme il y avait! Trois petites sculptures reposaient dans le long de la paroi, pas plus grande qu'un nain. Ont eu dit des rochers au premier abord. Magdalena les examina dans l'attente de dénicher une serrure sur chaque statut. Cela était effectivement le cas. Les clefs allaient encore leur servir. Les statuts étaient semblables à leurs homologues plus volumineux de la précédente salle. Mais sous le démon et le mi-serpent était écrit une phrase: " je vit par mon opposé".

"OK, et bien on est pas sortit de l'auberge des huit bois!" Ironisa L'ange.
"Ca doit être moins compliqué que cela en à l'aire ma p'tite!" Railla Laune.
"En tout cas ce qui est sûr c'est que le velu est l'araignée! Il n'y a pas d'autre opposé de "velue" dans le trousseau." Fit remarquer l'elfe.
"Ah oui! Bien envoyé! Donc les deux autres sont la biscornue pour le serpent et la sinueuse pour le démon??" Déduis Magdalena
"Ouai!" Acheva la Taxidermiste.

Tout trois insérèrent les clefs en même temps et Les Minis statures s'animèrent. L'ange s'envola par pur réflexe, de peur qu'il soit aussi violent que les anciennes statues. Elle avait déjà assez soupé de sa blessure au ventre, Un autre serait malvenu. Les trois nain de jardins, si l'ont pouvait les appeler ainsi se penchèrent contre le mur et plantèrent leurs bras dans la paroi. Ils répétèrent ce mouvement jusqu'a ce que le mur s'effondre. Le chemin enfin libéré donné sur une salle en ruine envahis par les flots noirs. Une lumière étrange émanait d'en dessous de la surface le l'eau. La fière troupe s'aventura dans les flots qui leur arrivaient jusqu'au milieu des cuisses. Ils finirent par arriver dans un coin de la salle où des engrenages étaient entreposés tel un atelier d'horloger.

La fiole noire Voute_copie


Un homme se trouvait au fond de la salle. Il était debout et les regardaient avec mépris du haut de son pied d'estal. Il était vêtu d'une robe noire bleu et d"un turban qui recouvrait la totalité de son visage. Des lueurs rouges émanaient de ses yeux, un regard de braise, un regard malsain plein de colère, ce ne pouvait être que le maître des lieux. Il ne tarda pas à engager la discussion:

"C'est vous qui avez détruit mes fabuleuses créations et enfants?"

Personne ne répondit... Magdalena était ébahit par les arcs de mana qui volaient autour de l'étrange humanoïde. Elle avait toujours était fascinée par la magie noire, mais le niveau que ce mage avait atteint la subjuguait. Sa main gauche continuait de liberait une vague de magie!

"Vous ne dite rien. Votre esprit a répondu pour vous! Il vous en coûtera d'occire ma progéniture! Vous serait mes prochaines créations!!"

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jakodudu.free.fr
laune
Bizut
laune

Féminin Nombre de messages : 9
Race : Humanoïde
Camp : Ni bon ni mauvais
Métier : Taxidermiste
Date d'inscription : 21/02/2008

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeSam 12 Avr - 13:39

Laune en regardant les petite statues s’acharner a faire tomber le mur, se remémorait le chemin parcouru jusqu’à maintenant avec ses compagnons de mésaventure. Chaque coup qu’ils portaient au mur, lui rappela un événement vécu dans la grotte.
Il avait d’abord fallu résoudre les énigmes de chaque statue, puis combattre les monstres auxquelles elles appartenaient, et ensuite échapper aux flots noir pour ne pas mourir noyé.
La voila enfin ici se dit-elle.
Trois épreuves…Pour elle ce chiffre n’était pas anodin, c’est un chiffre magique connus depuis des millénaires pour ses pouvoirs. Les sorciers sont d’ailleurs les premiers à l’avoir compris car nombreuses incantations sont à répéter au nombre de trois pour que leurs effets soient décuplés.


- « Trois monstres, trois épreuves, trois compagnons…Le destin se joue-t-il de nous ou bien n’est ce finalement pas une coïncidence… »


Le mur fini par céder. Ce que la jeune femme découvrit lui fit comme un choc électrique. Jamais elle n’avait vu pareille chose, bien que tout semblait en ruine, un étrange sentiment d’humilité l’envahit. Laune constata que la salle était emplie de liquide noir, mais ils décidèrent de s’avancer dans l’eau. Elle ne quittait pas la pièce du regard, le lieu semblait très ancien et avoir tellement d’histoire à raconter et en même temps ne rien vouloir livrer de ses secrets…La jeune femme était songeuse, ébahit.


Puis vint une voix, une ombre, la peur.

- « Nous y voila…Le maître des lieux, la dernière étape à franchir… » Chuchota l’ange, tellement impressionné qu’il n’osa faire entendre sa voix.

A la vue du flot de mana qui émanait de l’ombre, l’atmosphère se tendit immédiatement et le temps n’était plus à la rêverie mais bien à la survie.


Laune avait un mauvais pressentiment. Quelque chose lui brûlait les lèvres sans que cela veuille sortir pour autant. Elle savait que c’était important. L’ombre les avait menacé et semblait prêt à en découdre. C’est alors que la jeune femme sortit de sa torpeur et entreprit de se tenir prête. Elle commença à bouger, avec lenteur.

- « L’eau entrave mes mouvements…Oh non ! » hurla t-elle sans même s’en rendre compte.

Elle s’en souvenait maintenant, un elfe pour qui elle avait travaillé lui avait un jour confié qu’il fallait absolument éviter l’eau et les flux de mana. L’eau, tout comme l’électricité est conducteur du mana. A petite dose ce n’est pas mortel, mais a grande concentration oui… Laune avait mis de côté cette information, jamais elle n’eut pensé qu’elle rencontrerait quelqu’un avec une telle puissance.

- « Il nous a conduit ici ! Nous devons nous mettre hors de porté de l’eau ou cela nous sera fatal ! L’eau conduit les flux de mana ! »

L’ombre avait entamé sa descente et commençait à concentrer du mana.
Magdalena avait l’avantage de pouvoir voler, c’est pourquoi en s’extirpant de l’eau elle aida également l’homme félin à se mettre à l’abri. A l’instar de Laune celui-ci n’était pas à proximité imminente d’un rocher.
Il fallait néanmoins faire vite, l’ombre rassembla une dernière fois ses forces et projeta un flux de mana si puissant qu’une bouraque de vent s’en dégageait à chaque centimètre parcouru.
De justesse les compagnons se mirent sur des rochers.
Au moment où le mana entra en contact avec l’eau une lumière éblouissante en émana. Le liquide noir prenait maintenant des teintes vert pâle et des petits flux de puissance magique sursautaient à sa surface…

- « Bien ! C’est parfait, nous pouvons commencer…Je ne vous cache pas que j’aurai été déçue de vous voir mourir aussi facilement si vous n’étiez pas sortie de l’eau à temps…Vous l’aurez compris, ici est mon antre, et pour cause je suis dans mon élément. L’eau noire sous vos pieds est un liquide à conteneur magique, beaucoup plus conducteur qu’une eau normale. Je ne suis pas peu fière de ma création. Une fois une décharge comme celle que j’ai envoyé précédemment entrer en contact avec, il faut Trois jours et Trois nuits pour pouvoir la toucher sans risque…Autant dire que pour vous, une chute et c’est la mort…HAHAHAHA ! » jubila le sorcier.

Le combat s’annonçait difficile et dangereux. La salle, que l’eau entourait dans son ensemble était également parsemée de nombreuses plates formes en pierre. Certaine étaient mouvantes, allant de gauche a droite, de bas en haute ou encore restaient immobiles. La plus grande d’entre elles se trouvait en hauteur, non loin de ce qui semblait être une sortie. Cette plate forme était donc le meilleur endroit pour combattre l’ombre mais aussi pour sortir de cette grotte en vie.
Tous étaient d’accord pour dire qu’il fallait monter, mais encore fallait-il que LUI les laisse faire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deldùwath Aëlin-Ueal
Bizut
Deldùwath Aëlin-Ueal

Masculin Nombre de messages : 8
Race : Elfe noir
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: Change forme

La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitimeSam 3 Mai - 23:31

La chute. Elle ne fais pas partie de la vie de l'elfe. Probablement devrait-il utiliser les mots du passé pour ce sortir de cette mauvaise passe. Il en avait assez et désirais sortir d'ici saint et sauf. Un grave et roque rire s'échappa de la gueule légèrement ouverte du Félin. Celui-ci bondit en direction d'une petite plate-forme sur ça droite et légèrement en avant de la position de Laune. Celui-ci la regarda avant de laisser paraitre comme un sourire en serrant les dents et remontant les babines. Quoi qu'il en coute, il sortirait d'ici vivant. Il repris alors forme humaine, le regard fixé sur l'étrange personnage du fond de la salle.

C'est alors qu'il l'eut enfin sentie, la haine et la folie de l'homme en face d'eux, cela n'allait pas être si simple. Les éclairs s'intensifiaient, l'homme riait de plus en plus fort et Deldùwath observait l'espace. Les deux filles étaient encore sur leurs bout de rochers, il fallait monter plus haut, car le niveau de l'eau augmentais à vu d'œil. Il fait sombre ici, cela ne sera pas un soucis pour l'elfe noir.

Il posa la main a terre et la passa devant lui allant d'un sens pour ensuite la repasser dans l'autre. L'eau ne peut pas effriter la pierre et celle-ci semble insensible au mana. Son regard se déporta de nouveaux sur la folle personne. Il observait ces mouvements ainsi que ceux des éclairs. En regardant attentivement il n'était pas compliqué de voir qu'il y avait anguille sous roche. Il n'y avait pas que de la mana dans l'eau, il semblait y avoir autre chose. Il retourna donc auprès de Laune pour lui murmurer.


"Je pense qu'il y a autre chose que du mana dans l'eau... Les éclairs entrent et sortent plus loin dans la salle... Elle est en perpétuel mouvement, l'eau n'est pas calme..."

Il ne voyait pas exactement ce que se trouvait dans l'eau. Mais pourrait-il que cela soit utile ? Il leurs faut trouver la faille majeur pour espérer vaincre l'ennemi sur son terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La fiole noire Empty
MessageSujet: Re: La fiole noire   La fiole noire Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La fiole noire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» myrtille , jolie petite caniche noire 2 ans ( thiernay 58)
» _ Magie Noire [ Ombre ]
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» La Plume Noire, poète corbeau [Troubadour]
» [RP solo] A la recherche de la plume noire. (2) [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend of Silvermarth :: Les alentours du royaume :: Le désert des Arcannes-
Sauter vers: